Aidez-nous ! - Chantiers du Cardinal
Bookmark and Share

Aidez-nous !

« Le don, ce geste généreux, même lorsqu'il est modeste, donne aux communautés les plus démunies les moyens d’annoncer l’évangile aujourd’hui »  
Père Stéphane Esclef, curé de la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Belleville (Paris XIXe)

Pour une Eglise visible et accueillante, soutenez la mission des Chantiers du Cardinal.
S
eule la générosité des donateurs permet de financer des travaux dans les paroisses. 
Votre don permettra de réaliser encore plus de projets.


Dons effectués en 2017 :
tout savoir sur le prélèvement à la source

La loi de finance 2017 a confirmé l’adoption du prélèvement à la source qui sera mis en place à partir du 1er janvier 2018.

loi de finance2017 explication

Cette mise en place n’impactera pas les réductions fiscales liées à vos dons.

Le prélèvement à la source prendra la forme d’une retenue prélevée mensuellement sur les salaires, retraites, revenus des indépendants...

2017 sera considérée comme une « année blanche ».
Vous ne règlerez pas d’impôt sur les revenus 2017, sauf sur des revenus dits « exceptionnels ».
Votre déclaration permettra aux services fiscaux de calculer les déductions fiscales auxquelles vous avez droit pour 2017 (relatives à la garde d'enfants, aux dons aux associations,...).
A titre exceptionnel, la réduction d’impôt se transformera en crédit d’impôt dont vous en recevrez le remboursement en septembre 2018.

Par la suite, tous les dons effectués à partir du 1er janvier 2018 seront pris en compte lors de la déclaration annuelle de revenus 2018, que vous effectuerez en avril 2019.
La réduction d’impôt suivra le même régime que ce qui existe actuellement. L’administration fiscale calculera l’impôt dû.
Si le total des sommes prélevées dépasse l’impôt, vous serez remboursé.
Si au contraire, l’impôt dû dépasse les sommes prélevées, vous verserez le complément réparti sur les 4 derniers mois de l’année.


Pourquoi donner aux Chantiers du Cardinal ?

- Parce que les besoins des paroisses sont immenses,
- Parce que les diocèses ne peuvent subvenir seuls aux importants travaux de rénovation,
- Parce que les diocèses ne perçoivent aucune subvention de l’État,
- Parce que la présence de l’Église est indispensable dans les nouveaux quartiers,
- Parce que le patrimoine religieux doit être préservé pour participer au rayonnement de l’Église, je fais un don

donner aux chantiers

Comment donner aux Chantiers du Cardinal ?

>> Je fais un don immédiat en ligne

>> Je fais un don par chèque bancaire ou postal

>> Je fais un don régulier par prélèvement automatique

>> Je donne lors de la quête annuelle des Chantiers du Cardinal

66 % du montant de votre don sera déductible d'impôts dans la limite de 20% de votre revenu imposable. 

Montigny les Cormeilles


Les projets soutenus par les Chantiers du Cardinal
>> 10 grands projets
>> Les chantiers en cours ou en projet
>> Les chantiers terminés
>> Les chantiers d'accessibilité

>>Je donne en ligne  >>Je donne par courrier  >>Je fais un don régulier  
>>Je m'informe sur les legs et donations  >>Je deviens bénévole

>> NEWSLETTER, abonnez-vous
* indicates required
Le saviez-vous ?
 
Pourquoi les Chantiers du Cardinal interviennent-ils essentiellement dans des églises construites après 1905 ?

Depuis les lois votées le 9 décembre 1905 qui organisent la séparation des Eglises et de l'Etat, l'Etat ne subventionne aucun travaux dans les églises construites après cette date. Celles-ci dites « diocésaines » sont intégralement à la charge de l’Eglise

Si les églises construites avant 1905 sont à la charge des communes (ou, pour les cathédrales, de l’Etat) pour ce qui concerne les travaux de propriétaire (ravalement extérieur, huisseries, toiture...), les diocèses, avec ou non l'aide des Chantiers du Cardinal, réalisent tous les travaux de rénovation ou d'embellissement. Les paroisses se chargent des travaux d'entretien courant.

 

Article 1 : “La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes”.
Article 2 : “La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte”.
La loi a plusieurs conséquences importantes : les ministres des cultes (évêques, prêtres, pasteurs, rabbins,..) ne sont plus rémunérés par l’Etat. Les biens immobiliers des Eglises deviennent la propriété de l’Etat mais celui-ci les confiera gratuitement aux représentants des Eglises en vue de l’exercice du culte et de leur entretien.

ESPACE DÉLÉGUÉS