Rénovation de l’église Notre-Dame-de-Toute-Joie à Grigny (91)

Architecte -
Coût total 129 000 €
Apports association 116 200 €
Fin du chantier 01/12/2018

Présentation

Des blocs de béton menaçaient de tomber sur la chaussée. Pour assurer la sécurité des riverains et la pérennité de l’église Notre-Dame-de-Toute-Joie au cœur de la cité Grigny II (Essonne), des travaux urgents sont entrepris.

Notre-Dame-de-Toute-Joie au cœur de la cité Grigny II

Notre-Dame-de-Toute-Joie au cœur de la cité Grigny II

Au cœur du quartier Grigny II, classé zone urbaine sensible, tristement célèbre pour ses faits divers, son taux de chômage élevé, l’église Notre-Dame-de-Toute-Joie accueille une communauté catholique fervente. Près de 300 fidèles se réunissent chaque dimanche lors de la messe. De nombreux jeunes se rassemblent dans les quatre groupes de catéchisme et d’aumônerie. L’église est le signe d’une présence chrétienne dans le quartier de Grigny II, seconde copropriété d’Europe.


[Vidéo tournée en février 2017] On l’oublie souvent, mais en France, au cœur de chaque quartier, chaque cité, grand ensemble ou presque, brille une présence chrétienne. A Grigny-II dans l’Essonne, cette présence se manifeste par l’église Notre-Dame-de-Toute-Joie, aujourd’hui en travaux. Une intervention était urgente pour garantir la sécurité des riverains, car des morceaux de béton tombaient sur la chaussée. Sans travaux, l’église risquait la fermeture. Le père Jean Guellerin, Fils de la charité, rappelle à quel point il est pourtant essentiel de maintenir une présence d’Église dans la ville.

Le projet architectural

Édifiée en 1973, par le promoteur du quartier de Grigny II, l’église est un exemple d’architecture moderne. Le bâtiment dessiné par l’architecte Claude Balick est entièrement en béton brut, avec une charpente en bois lamellé collé, infléchie, qui aboutit en pointe au clocher. Des vitraux signés du maître verrier Henri Guérin représentent des scènes du rosaire et illuminent l’église. Le lieu de culte nécessite aujourd’hui une rénovation de ses façades. De nombreuses microfissures provoquent la chute de morceaux de béton, devenant dangereuses pour les riverains et pour la pérennité de l’édifice.

Les travaux en détail

  • Purge de toutes les zones de béton éclaté afin de prévenir tout risque de chute de blocs
  • Reconstitution à l’identique des bétons de façade
  • Application de peinture antirouille sur les parties métalliques

Galerie

Voir l’album

Chapelle Sainte-Claire-d’Assise

Square des Sablons – quartier Grigny II – 91350 Grigny

https://evry.catholique.fr/Grigny-Notre-Dame-de-toute-Joie

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don