Une œuvre de solidarité - Chantiers du Cardinal
Bookmark and Share

Une œuvre de solidarité

Sur les 1740 églises édifiées en Île-de-France, 456 sont entièrement à la charge des diocèses qui en sont propriétaires. Ils assument de nombreux travaux d’importance que peu de paroisses peuvent réaliser/financer seules.

Grâce à leurs donateurs, les Chantiers du Cardinal participent et soutiennent nombre de ces projets de proximité ainsi que 10 grands projets sur les 8 diocèses.

Pourquoi donner aux Chantiers quand on donne déjà au denier de l’Église ?

Le don aux Chantiers sert à bâtir et entretenir les lieux de culte et d'accueil (église, chapelle, presbytère, salle paroissiale...) de nos diocèses. 
Ces nouvelles constructions et les différentes restaurations permettront aux chrétiens d'aujourd'hui et de demain de bénéficier de lieux décents et accueillants pour vivre leur foi.
Le denier de l'Église permet de subvenir aux besoins des séminaristes, des prêtres en activité et à la retraite, et des laïcs au service de l'Église. Il permet de régler les dépenses ordinaires de l'Église : salaires, traitements et charges sociales, ainsi que l'entretien courant des bâtiments. 

Arcueil-Saint-Denys JP Hindre-620x440


Tous héritiers et responsables du patrimoine de notre Église
En effectuant des travaux de construction et de rénovation  parfois très importants, les Chantiers du Cardinal participent au développement et à la préservation du patrimoine religieux et au rayonnement de l’Église dans les huit diocèses d'Île-de-France. Ils concourent aussi à son embellissement en confiant à des artistes la création de vitraux et de mobilier liturgique. Enfin, ils assurent un cadre de vie décent aux prêtres et aident au financement de locaux adaptés à la pastorale.

456 églises entièrement à la charge des diocèses
Certains diocèses ont à leur charge un plus grand nombre d'églises que d'autres qui ont plus d’églises communales sur leur territoire. Leurs ressources ne leur permettent pas d'assumer seuls cette lourde responsabilité.

Aucune subvention de l'État
C'est grâce à la générosité des donateurs et à la solidarité interdiocésaine, fondement de l'œuvre, que de nombreux projets voient le jour.  En effet, au même titre que les diocèses, les Chantiers du Cardinal ne reçoivent aucune subvention de l’État. L'œuvre n’agit que parce que des hommes et des femmes savent combien il est important de manifester une présence chrétienne dans la ville. Le choix des projets appartient aux diocèses, en concertation avec les Chantiers du Cardinal qui contribuent à leur financement et  assure, dans certains cas, la maîtrise d'ouvrage déléguée.

Le financement des bâtiments du culte et la loi de 1905
Depuis la loi de séparation des Églises et de l’État de 1905 :

  • la construction de nouvelles églises et bâtiments paroissiaux est entièrement à la charge des diocèses. Sauf dans le cas de la reconstruction d'un lieu de culte antérieur à 1905 et appartenant à la commune (comme pour Notre-Dame-du Rosaire aux Lilas - 93)
  • la rénovation des églises construites après cette date sont complètement à la charge de l’Eglise catholique à la fois comme propriétaire et comme affectataire. Dans ce cadre les Chantiers du Cardinal sont amenés à intervenir à la demande des diocèses, soit pour construire de nouvelles églises, soit pour effectuer des travaux de rénovation ou d’embellissement. >> en savoir plus sur la gouvernance
  • les églises construites avant 1905 appartiennent (sauf exceptions) à la puissance publique (communes ou État) qui est responsable financièrement de leur entretien en tant que propriétaire : le clos et le couvert (ravalements extérieurs, toitures, huisseries...) Les lieux de culte sont affectés à l’Église qui en assure les frais correspondant à ceux d’un locataire (embellissement, rénovation intérieure, entretien courant). Dans ce cas, les Chantiers du Cardinal peuvent être amenés à soutenir certains travaux.

ND de Lourdes Pavillons sous Bois cred Gerard Leroy 

Les églises à la charge des diocèses
Le champ d'action des Chantiers du Cardinal est de 8 diocèses avec un total de 1740 églises et de 850 paroisses.

>> NEWSLETTER, abonnez-vous
* indicates required
Le saviez-vous ?
 
Les cardinaux des Chantiers

Depuis la création des Chantiers du Cardinal, sept cardinaux ont accompagné l'œuvre.

Le cardinal Verdier 1931 - 1940
Le cardinal Suhard 1940 - 1949
Le cardinal Feltin 1949 - 1966
Le cardinal Veuillot 1966 - 1968
Le cardinal Marty 1968 - 1981
Le cardinal Lustiger 1981 - 2005
Le cardinal Vingt-Trois 2005 et actuellement