Cloches et sécurité pour l’église Notre-Dame-de-l’Assomption-des-Buttes-Chaumont à Paris 19e

Trois cloches ont pris place dans le clocher de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption-des-Buttes-Chaumont, rue de Meaux dans le 19e arrondissement. Marie, 85 kg, Gabrielle, 53 kg, et Georges, 43 kg, ont été placées dans le beffroi, la structure métallique qui soutient l’ensemble. Elles offriront une combinaison de trois notes : sol, la et si pour la plus légère… Les cloches sonneront en particulier pour annoncer les messes dominicales. La société Paccard, fondeur à Annecy (Haute-Savoie) les a installées en les couplant avec une horloge.

Donner de la visibilité à une église de quartier

coin16

Financement des Chantiers du Cardinal : 
80 000 € 

simple blue calendar 128 Calendrier des travaux : 
Pose des cloches prévue fin août 2017
 pictogramme architecte  Architecte : François Bévillard picto adresse Adresse : 80, rue de Meaux 75019 Paris

Contexte
Bien que les cloches figuraient dès 1960, année du début de la construction, dans le projet de l’architecte Denis Honneger, l’église Notre-Dame-de-l’Assomption-des-Buttes-Chaumont dans le 19e arrondissement de Paris, et son clocher en étaient dépourvus. Le lieu de culte, intégré dans les logements sociaux voisins, joue son rôle d’église de village, au cœur du quartier populaire des Buttes-Chaumont. Notre-Dame-de-l’Assomption-des-Buttes-Chaumont et les locaux paroissiaux Saint-Joseph attenants ont bénéficié de récents travaux financés par les Chantiers du Cardinal : réfection de la toiture, restauration de vitraux et aménagement des salles.

L’église poursuit dans cette dynamique avec la création et l’installation de cloches et la mise en place de grilles pour sécuriser l’accès au toit de l’église.

Projet architectural
Construite en bois et en béton dans les années 1960 par l’architecte Denis Honegger, l’église frappe par sa forme ovale, évoquant la forme d’un œuf, sa nef en légère pente et le grand dépouillement de son intérieur éclairé par une lumière zénithale et un mur de vitraux signé Yoki Aebischer en façade. Les nouvelles cloches signaleront les horaires des messes et tinteront les heures en journée. Le toit de l’église qui rejoint le sol sur l’arrière est facilement accessible. C’est par ce chemin que des cambrioleurs sont passés plusieurs fois pour accéder aux fenêtres (aujourd’hui sécurisées) de la sacristie. D’autre part, cet endroit fait l’objet de dégradations – graffitis sur les murs – qui pourraient s’avérer extrêmement coûteuses le jour où l’étanchéité sera abîmée. Les grilles dissuaderont les enfants de se mettre en danger sur le toit qu’ils utilisent parfois comme toboggan, sans se rendre compte qu’ils sont au bord d’un à-pic de 4 ou 5 mètres sans garde-fou.

Les travaux en détail :
- Création et mise en place de trois cloches ;
- pose de grilles métalliques de deux mètres de hauteur pour empêcher l’accès au toit de l’église, dont les coupoles se rejoignent au sol et dont les enfants en font régulièrement leur terrain de jeu.


Maxime Dalle recevait le père Jean-Luc Leverrier, curé de la paroisse Notre-Dame-de-l’Assomption-des-Buttes-Chaumont et David Métreau, des Chantiers du Cardinal dans l’émission Ecclesia Magazine du 15 juin 2017 sur Radio Notre Dame.

>> NEWSLETTER, abonnez-vous
* indicates required
Le saviez-vous ?
 
Les architectes

Ce sont les célèbres architectes Patrick Berger et Jacques Anziutti qui ont dessiné les plans de la future Maison d’Eglise Saint-Paul-de-la-Plaine à la Plaine-Saint-Denis (93).
Patrick Berger et Jacques Anziutti sont lauréats du concours international pour le « carreau des Halles » qui doit remplacer l’actuel Forum des Halles, dans le 1er arrondissement de Paris.
Patrick Berger est également connu pour la réalisation du parc André-Citroën et du viaduc de la Bastille à Paris.

ESPACE DÉLÉGUÉS