Saint-Michel à Goussainville (95)

Les travaux dans l'église Saint-Michel viennent d'être terminés. Ils concernaient en priorité l'électricité, l'éclairage et la toiture. Le presbytère a également été ravalé.

Préserver la beauté d'une Église vivante

Montant total : 150 000 €. Participation Chantiers du Cardinal : 74 500 €.

Labellisée Patrimoine du XXe siècle par la Direction régionale des affaires culturelles (Drac), l’église Saint-Michel a nécessité des réparations urgentes. Sa toiture présentait des fuites qui menaçaient sa conservation, de même que la façade du presbytère où logent le curé et un prêtre de la paroisse. L’électricité et l’éclairage ont été remis aux normes. L'église est désormais plus priante. 

 L'église Saint-Michel à Goussainville (95) peut désormais accueillir ses paroissiens au sec et en sécurité. Les travaux viennent d'être terminés. C'est l'occasion de découvrir les changements. Le père Jean Hidoux et deux paroissiens témoignent.

 Le père Gilles Flura, curé de la paroisse de Goussainville, Alain Seyrolles du conseil économique et Charles-Thierry Ndjandjo présentent les besoins de l'église Saint-Michel et leurs attentes sur les travaux.

A proximité immédiate de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, la commune de Goussainville est une des plus grandes du Val-d’Oise avec un peu plus de 30 000 habitants. L’église Saint-Michel, édifiée en 1960, n’avait jusqu’alors subi aucune rénovation majeure. Dans un quartier pavillonnaire, elle accueille de nombreux paroissiens pour des célébrations, et son presbytère abrite des formations, le catéchisme et les préparations aux sacrements. Les travaux vont améliorer la sécurité et le confort des paroissiens. Ils vont permettre de préserver et de remettre en valeur cette église en granit breton, à l’architecture singulière.

Le projet de rénovation comprend :
- La réfection de la toiture pour une meilleure conservation de l’église
- La mise en conformité de l’électricité
- La révision de l’éclairage afin de redonner de la luminosité aux célébrations
- Le ravalement du presbytère dans le but d’assurer l’étanchéité

Adresse 5, rue Simon Bolivar 95190 Goussainville 

 

Charles-Thierry Ndjandjo séminaristeCharles-Thierry Ndjandjo est séminariste en première année pour le diocèse de Pontoise.

« Je suis arrivé à Goussainville en 2003 avec ma famille. Ce qui m’a beaucoup marqué dans cette paroisse c’est d’abord la communauté très diversifiée et l’architecture, de très beaux vitraux qui nous permettent de méditer davantage la parole. L’église rayonne beaucoup d’une modernité et en même temps, elle ne casse pas la tradition catholique, au contraire, je trouve qu’elle la grandit, qu’elle permet d’élever davantage notre foi quand on y est. C’est un bon moyen de dialoguer entre l’architecture et la foi qui y est insérée.
Je pense que les travaux peuvent soutenir davantage l’ambition de ce bâtiment, à savoir que célébrer dans une église, une belle église, dans un bâtiment qui ne tombe pas en ruine ça permet de soutenir la communauté, de soutenir les projets. La beauté d’un lieu permet de porter la prière des paroissiens. Pendant la messe du dimanche matin à 11heures, quand on voit le soleil frapper sur les vitraux et qu’il y a un temps de silence après la communion, c’est un peu comme si Dieu nous visitait d’une certaine manière. Dieu parle par le beau. Je pense que la beauté de la sainteté des personnes passe le rayonnement des lieux. »

>>Retrouvez les coordonnées de la paroisse et les horaires des messes
>>Ecoutez l'émission de Radio Notre-Dame "Comment l'Eglise valorise-t-elle son patrimoine ?"
>>Lire le reportage dans la revue 205 de mars 2014 (p.8)

 

Dernière modification le mardi, 17 mai 2016 17:07
>> NEWSLETTER, abonnez-vous
* indicates required
Le saviez-vous ?
 
Les architectes

Ce sont les célèbres architectes Patrick Berger et Jacques Anziutti qui ont dessiné les plans de la future Maison d’Eglise Saint-Paul-de-la-Plaine à la Plaine-Saint-Denis (93).
Patrick Berger et Jacques Anziutti sont lauréats du concours international pour le « carreau des Halles » qui doit remplacer l’actuel Forum des Halles, dans le 1er arrondissement de Paris.
Patrick Berger est également connu pour la réalisation du parc André-Citroën et du viaduc de la Bastille à Paris.