Participer au grand Prix Pèlerin du Patrimoine… Il est encore temps !

Le dernier délai pour remettre un dossier est fixé au 31 mars ! Depuis bientôt trente ans, Pèlerin organise le Grand Prix Pèlerin du Patrimoine. Son but : attribuer – avec le soutien financier de partenaires – différents prix pour accompagner la restauration de lieux et objets d’exception. Pendant six ans, les Chantiers du Cardinal ont attribué un prix de la création contemporaine pour la réalisation d’une œuvre d’art sacré.

31 mars, dernier délai

Église Sainte-Marie-des-Fontenelles

Travaux de rénovation dans l’église Sainte-Marie-des-Fontenelles en 2017. La paroisse n’avait pas concouru au Grand Prix du Patrimoine !

Peu de dossiers sont présentés par des paroisses d’Île-de-France. Il est pourtant encore temps, le dernier délai pour remettre un dossier est fixé au 31 mars !  Ce prix est pourtant une opportunité pour mettre en valeur l’action d’associations ou de communautés soucieuses de préserver l’héritage des générations qui nous ont précédés.

La démarche est simple. Il suffit de télécharger le dossier, le remplir et le renvoyer. Les critères de sélection ? L’intérêt culturel, artistique ou religieux, la faisabilité et l’urgence du projet, le soutien populaire et l’accessibilité au public. Pèlerin organise le Grand Prix Pèlerin du Patrimoine depuis bientôt trente ans. Son but : attribuer – avec le soutien financier de partenaires – différents prix pour accompagner la restauration de lieux et objets d’exception.

Sauver un patrimoine matériel et immatériel

Les prix de l’édition 2019 seront remis début novembre. Depuis 1990, Pèlerin accompagne des héros de l’ombre et les soutient parce que, souligne un ancien rédacteur en chef de Pèlerin Antoine d’Abbundo : « nous partageons avec eux, avec vous, cette conviction qu’un peuple qui oublie de garder vivant son passé prend du même coup le risque d’hypothéquer son avenir ».

Le journaliste poursuit : « Il y a le patrimoine que l’on peut voir, toucher, sentir. Pierres disjointes des chapelles oubliées, bois piqué des pietà douloureuses, pigments pâlis des fresques en péril, éclats tombés des vitraux d’église… Vestiges d’une richesse culturelle fragile qu’il est urgent de préserver des morsures du temps et de l’indifférence d’un monde pressé. C’est à cette tâche hautement civilisatrice que s’attachent sans bruit les héros anonymes qui agissent pour cet héritage commun ».

Le patrimoine d’aujourd’hui sera le patrimoine de demain

chemin croix détail cr Léa Sham's

Détail du chemin de croix de l’église Sain-Pierre à Saint-Pierre-du-Perray (Essonne), prix de la création 2015. Une oeuvre de Léa Sham’s.

Pendant six ans, les Chantiers du Cardinal ont attribué un prix de la création contemporaine

Le patrimoine d’aujourd’hui sera le patrimoine de demain. Convaincus que l’Église se doit de continuer à encourager l’art sacré comme elle l’a toujours fait, les Chantiers du Cardinal ont décidé en 2012 de devenir partenaires de Pèlerin en attribuant un prix de la création contemporaine pour la réalisation d’une œuvre d’art sacré.

Le premier lauréat avait été choisi pour la conception et la réalisation de la croix de chœur et du tabernacle de l’église Saint-Paul à La Plaine-Saint-Denis. Le dernier en date a été remis à Jean-Charles Detallante pour la création d’une statue de sainte Bathilde pour la future église de Chelles (Seine-et-Marne).

Choeur de l’église Saint-Paul-de-la-Plaine à la-Plaine-Saint-Denis

Monseigneur Pascal Delannoy lors de la consécration de l’église Saint-Paul-de-la-Plaine à la-Plaine-Saint-Denis

Une majorité d'édifices religieux

Pour cette nouvelle édition 2019, la majorité des prix devrait être remise – comme depuis l’origine – pour la sauvegarde d’un patrimoine religieux. En 2018, plusieurs chantiers de restauration d’églises avaient été récompensés. On peut citer celui de l’église Saint-Léonard, à Tramecourt (Pas-de-Calais), de la chapelle des cordeliers à Crest (Drôme). Les œuvres d’art sont également remarquées : un tabernacle en ivoire et nacre dans l’ancienne cathédrale Saint-Michel à Sospel (Alpes-Maritimes) et le tableau du Sauveur, de la basilique Notre-Dame-du-Saint-Cordon, à Valenciennes (Nord).

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don