Une catacombe des temps modernes

Sous la gare Montparnasse, la chapelle Saint-Bernard se cache, discrète. Invisible de l’extérieur, on y accède par une porte vitrée sous l’horloge extérieure gauche que des dizaines de milliers de banlieusards et de voyageurs  en transhumance vers l’ouest scrutent chaque jour.

Une chapelle en sous-sol

La chapelle Sint-Bernard est accessible depuis le parvis de la gare Montparnasse

La chapelle Saint-Bernard est accessible depuis le parvis de la gare Montparnasse

La chapelle est malheureusement actuellement fermée au public depuis juin 2018. Nous vous invitons à l’imaginer à défaut de la visiter…

Lors de l’ouverture de la chapelle Saint-Bernard par le cardinal Marty, le 1er septembre 1969, les critiques fusent. On pouvait lire dans La Croix : « Une cave sombre, bruyante et chaude. Les pieds collent sur l’asphalte rouge du sol qui bientôt deviendra noir de la poussière agglomérée. Noir comme le plafond… ».

Le lieu, imaginé par l’architecte Urbain Cassan (1890-1979), est situé au sous-sol de la gare Montparnasse. On y accède par un couloir à droite du local d’accueil. La chapelle est d’une beauté sobre : murs et faux plafond en caissons blancs. Parmi les œuvres d’Art qui la décorent, un Christ en croix et un mobilier liturgique en chêne du sculpteur-prêtre Pierre de Graw. Référence à la gare, le tabernacle, comme les autres éléments, est en bois de traverses de chemin de fer.  Sur le « mur de la Passion », une dizaine de blocs d’ardoise taillés en bas-reliefs retracent les principales stations du chemin de croix.

Accueillis par le Christ

Espace d’accueil de Saint-Bernard du Montparnasse

L’espace d’accueil rénové de Saint-Bernard-de-Montparnasse accessible depuis le parvis.

Dans cette catacombe des temps modernes, pas de vitraux à admirer, pas de fresque monumentale, simplement une halte offerte entre deux trains ou deux achats dans le centre commercial qui la surplombe. Ce lieu central et accueillant a été réalisé en 1969 en sous-sol, par l’architecte Urbain Cassan. La chapelle a été dévolue à saint Bernard en hommage au fils de Victor Bucaille. Avocat, homme de lettre et catholique convaincu, conseiller municipal du VIe arrondissement, il avait été chargé au Conseil de Paris dès 1954 de la réflexion sur la nouvelle gare Montparnasse.Il mourut en 1969 peu de temps avant l’achèvement des travaux.

Sur le parvis, un local d’accueil a été rénové et aménagé par les Chantiers du Cardinal en 2015. Pour améliorer sa visibilité, un vitrail représentant le Christ accueillant a été créé et réalisé par les Ateliers Loire. A l’occasion de son installation, Jacques Loire a rappelé le défi de sa création : « Être aussi visible de l’extérieur que de l’intérieur ».

Le Christ est représenté les bras étendus et les deux mains ouvertes, prêt à accueillir tous ceux qui le veulent. Il n’est pas statique mais dans une démarche vivante. Il est adossé à une grande croix verte signe d’espérance. Ses pieds sont posés sur une grande courbe symbolisant le monde, les peuples de tous les pays pour lesquels le Christ est venu. De chaque côté, des graphismes vivants et souples, des couleurs d’or, partent de la terre pour nous conduire dans la joie du ciel. La silhouette du Christ se détache sur un grand fond de verres bleus : cette coloration donne à l’ensemble un calme, une profondeur et une sérénité qui donnent envie de pénétrer dans la chapelle. Les vitraux jaunes et rouges évoquent les vitraux anciens des cathédrales et sont un symbole de la continuité de l’Église.

Le vitrail est composé de verres antiques de couleur assez clairs par endroits pour pouvoir, de l’extérieur, avoir une vue sur l’intérieur. Pour la silhouette du Christ a été choisi un verre légèrement thermoformé, rendant le Christ plus lisible de l’extérieur. Les verres sont sertis de plomb de différentes largeurs pour affirmer le graphisme qui participe à la lecture du dessin.

Chapelle Saint-Bernard de Montparnasse : Gabriel Loire en 2015

Chapelle Saint-Bernard de Montparnasse : Gabriel Loire en 2015 présentant son vitrail du Christ accueillant.

En savoir plus

Découvrez l’histoire de cette chapelle dans le livre des Chantiers du Cardinal
Histoire d’églises en Île-de-France.

Découvrez d’autres églises remarquables liées à l’histoire des Chantiers du Cardinal. Elles sont remarquables bien sûr par leur architecture ou les œuvres sacrées qu’elles recèlent mais surtout par ceux qui les ont bâties… Vous les découvrirez au fur et à mesure par le biais d’une carte interactive.

Chapelle Saint-Bernard-de-Montparnasse : 34, Place Raoul Dautry, Paris, France

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don