Notre-Dame-de-l’Ouÿe aux Granges-le-Roi (91)

Galerie d'images

Dans le sud-ouest de l'Essonne, sur la commune des Granges-le-Roi, un ancien monastère du XIIe siècle vient d'être rénové. Il devient un lieu de retraite pour les groupes de jeunes d'Île-de-France. Le projet est porté par le diocèse de Paris, soutenu financièrement par les Chantiers du Cardinal pour 1 million d'euros. Dimanche 23 avril 2017 de 9 h à 17 h, une journée « Portes ouvertes » est organisée pour faire découvrir cette maison d’accueil pour les groupes de jeunes d’Île-de-France.

Une maison d’accueil
pour les jeunes d’Île-de-France  

Depuis la rentrée 2016, les jeunes des paroisses d'Île-de-France, des établissements de l'Enseignement catholique, des mouvements, de la primaire à l'université, peuvent se déconnecter le temps d'un week-end ou d'une semaine dans l'abbaye Notre-Dame-de-l'Ouÿe.



L’inauguration officielle de Notre-Dame-de-L’Ouÿe a eu lieu la veille de la journée portes ouvertes, le 22 avril en la présence de Mgr Thibault Verny accompagné de Mgr Denis Jachiet et Mgr Éric de Moulins-Beaufort, évêques auxiliaires de Paris.

Et pourtant, depuis le 7 janvier 2017, le site ne désemplit pas. « Nous comptons déjà près de 10 000 nuitées », précise Céline Leblond, en charge de l’administration. De nombreux jeunes des paroisses et des établissements catholiques d’Île-de-France ou des membres de la Communauté de l’Emmanuel se sont déjà réunis sous le préau de cette abbaye, précédemment propriété des Ursulines.

Les travaux ont duré deux ans après que les sœurs aient quitté les lieux en 2012. La réhabilitation d’une dizaine de bâtiments anciens ainsi que la construction d’un nouvel édifice, l’hôtellerie, a représenté un budget de 13,9 millions d’euros (dont une participation des Chantiers du Cardinal de 1 million d’euros). L’ensemble représente 4600 mètres carrés, situés dans un environnement extrêmement préservé sur un vallon de 4 hectares au milieu de la forêt de Dourdan. Son nom est tiré d’une légende selon laquelle un prince érigea un sanctuaire à Notre-Dame de l’Ouÿe après s’être perdu en forêt. Il avait été « ouï » et retrouvé par ses compagnons.

Différents espaces dédiés
« L’objectif, précise Brice Piechaczyk, architecte de l’agence Enia en charge du projet, consiste à recréer une ambiance d’abbaye avec différents espaces dédiés au recueillement, à l’étude, à la détente ». Plusieurs éléments y concourent : l’agrandissement de l’abbatiale où 150 jeunes pourront prendre place, une salle capitulaire faisant office de bibliothèque, une espace de restauration, un espace récréatif sous le préau et la reconstruction du cloître disparu. Nulle cellule de moniale de prévu mais des chambrées de deux à trois personnes offrant 208 couchages.

Accueillis par une fraternité 
Une équipe permanente, composée de six laïcs mariés ou consacrés et de deux prêtres, habite les lieux. Le père Arnaud Gautier, vicaire épiscopal chargé de l’enfance et de l’adolescence au diocèse de Paris et président de Notre-Dame-de-l’Ouÿe et accompagné du père Derek Friedle. Cette fraternité anime un projet pastoral qui développe une réflexion et des activités touchant à trois domaines majeurs : l'intériorité, l’anthropologie et l'écologie. « Nous ne sommes pas une simple hôtellerie, souligne Jocelyne Nachbauer. Nous souhaitons que les résidents soient reçus comme dans une véritable maison de famille où chacun est à l’écoute de leurs besoins ; Le but étant qu’ils n’aient aucun souci matériel, rien qui puisse troubler cette démarche de retraite ».

La fraternité a également pour ambition d’accueillir, le temps d’une semaine de vacances en juillet, des enfants de paroisses défavorisées du 19e ou 20e arrondissement, comme Sainte-Claire-d’Assise. « Nous perpétuons l’ambiance que faisaient régner ici les religieuses, anciennes propriétaires des lieux » Le monde évolue, mais les racines sont préservées. « Le taux de remplissage est très satisfaisant » se réjouit Jean-Marc Giroud, bénévole chef du projet au diocèse de Paris. « Tous les week-ends sont réservés jusqu’à fin juin ».

Cette équipe recevra dès septembre 2017 le renfort de dix jeunes adultes engagés dans une « Année Nazareth » à Notre-Dame-de-L’Ouÿe. (Lire l'article dans la revue 2017)

« Permettre à des jeunes de vivre avec leur pasteur un temps privilégié, coupé du quotidien, en complément de la catéchèse hebdomadaire est essentiel pour la mission d’éducation ».


Plus d'informations : http://notredamedelouye.fr

Journée portes ouvertes du dimanche 23 avril 2017

Programme
9h - Parcours-Énigme en forêt, de 7 à 77 ans
11h - Messe de secteur paroissial
12h30 - Repas tiré du sac (boissons offertes)
14h - Visites et animations

Accès
Venir en RER : Gare de Dourdan, RER C. Des navettes régulières sont mises en place depuis le parking Intermarché à 15 minutes de la gare.
Venir en voiture : se garer sur le parking de l’Intermarché et prendre les navettes mises en place. Attention, pas d’accès possible en voiture sur le lieu même de l’Abbaye.

>> NEWSLETTER, abonnez-vous
* indicates required
Le saviez-vous ?
 
Les architectes

Ce sont les célèbres architectes Patrick Berger et Jacques Anziutti qui ont dessiné les plans de la future Maison d’Eglise Saint-Paul-de-la-Plaine à la Plaine-Saint-Denis (93).
Patrick Berger et Jacques Anziutti sont lauréats du concours international pour le « carreau des Halles » qui doit remplacer l’actuel Forum des Halles, dans le 1er arrondissement de Paris.
Patrick Berger est également connu pour la réalisation du parc André-Citroën et du viaduc de la Bastille à Paris.