A Châtillon, une rampe de lancement vers l’avenir

Ce vendredi 25 janvier 2013, exceptionnellement, les fidèles n’ont pas quitté l’église par la porte principale et ses grands escaliers, ils sont sortis en procession par le passage en briques rouges en pente douce vers la cour. Les travaux ont été bénis par Mgr Gérard Daucourt, ancien évêque de Nanterre.

Présentation

Façade Notre-Dame-du-Calvaire à Chatillon

Notre-Dame-du-Calvaire à Chatillon, surnommée « l’église Rouge »

“Nous voulons témoigner de l’amour de Dieu pour tous, ceux qui cherchent un sens à leur vie, ceux qui traversent des épreuves.” Mgr Gérard Daucourt

Ce vendredi 25 janvier 2013, la rampe d’accès nouvellement construite pour les personnes à mobilité réduite – et les familles avec leurs poussettes – est symbole de rampe de lancement vers l’avenir ! Exceptionnellement, les fidèles n’ont pas quitté pas l’église par la porte principale et ses grands escaliers, ils sont sortis en procession par le passage en briques rouges en pente douce vers la cour.
Après plus de quatre ans et demi d’études et de travaux, la réalisation de cette rampe a coïncidé avec l’ouverture dans la quartier d’un centre de réadaptation de l’Adapt (Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées).

Un outil au service de la mission

« C’est un accueil de tous qui doit se réaliser dans ces locaux et pas simplement l’accueil des catholiques de la communauté.[…] Nous voulons témoigner de l’amour de Dieu pour tous, ceux qui cherchent un sens à leur vie, ceux qui traversent des épreuves… cela pour faire grandir la fraternité dans la paroisse, dans la ville et dans la société en général », a insisté Mgr Gérard Daucourt pendant la messe qu’il a célébrée avant l’ouverture solennelle des locaux.
Cette eucharistie a été voulue comme une messe d’action de grâce pour la réhabilitation des locaux paroissiaux voisins. Des locaux « au service de l’annonce de la Bonne nouvelle… pas seulement pour vous, mais pour vous dans la mesure où vous êtes au service des autres », a poursuivi l’ancien évêque de Nanterre.

La découverte après de longs travaux

Accompagné de son vicaire général, le père Hugues de Woillemont, Mgr Daucourt a parcouru les salles de l’étage supérieur : Charles-de-Foucault, Sainte-Geneviève, Daniel-Brottier (un éducateur pour la salle dédiée aux catéchistes), Saint-Louis-de-France… Chaque pièce aux couleurs vives et chaudes porte le nom et la photo d’un saint du diocèse de Nanterre.

Mgr Daucourt à Châtillon

Mgr Daucourt inaugure les locaux de Notre-Dame-du-Calvaire à Châtillon.

Souvenirs...

En bas, dans la grande pièce Mère-Térésa et Jean-Paul-II, il y a foule. Certains murs ont été tapissés de photos du chantier. Une assemblée de tous âges et beaucoup d’émotion, particulièrement parmi les Châtillonnais qui ont connu le vieux hangar. Son volume a été conservé mais il a subi un lifting complet. «Toiture, éclairage ; tout était à changer et c’était devenu inapte au public», raconte M. Bois, qui s’y est occupé de la kermesse paroissiale pendant quinze ans. Mme François, du Mouvement chrétien des retraités, se souvient des arbres de Noël qu’elle a vécus avec le Secours catholique et évoque l’ancien vestiaire « avec son escalier pourri ». Séquence nostalgie, forcément, mais l’heure est aux bâtisseurs d’avenir.

...projets ... et rêves d'avenir

« C’est sensationnel, ça va nous changer la vie », commente Geneviève, en charge de l’accueil à la paroisse. « C’est très fonctionnel, modulable, chaleureux. Ce sera l’occasion de ramener des jeunes », déclare Gabrielle, installée à Sèvres mais restée animatrice d’aumônerie dans cette paroisse qui lui est « chère ».
Au cours de la veillée festive, les participants étaient invités à répondre sur des post-it à deux questions : “Que rêvez-vous de vivre dans ces nouveaux locaux ?” “Qu’est-ce qui vous tient à cœur dans votre paroisse ?” Un exercice de démocratie participative dont nombre de réponses ont insisté sur la convivialité, la rencontre et la fraternité. C’est tout le souhait du Père Antoine Vairon, le curé : “que ce bâtiment baptisé La Source « soit un lieu privilégié, fraternel, amical, de rencontre”.

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don