Jérôme Tolot: « Une nouvelle campagne de communication pour nos donateurs »

Dans quelques semaines, les Chantiers du Cardinal déploieront une nouvelle campagne de communication. Affiche, vidéo, visuels insérés dans les journaux, posts sur les réseaux sociaux… l’équipe renouvelle pour trois ans le contenu narratif choisi pour rappeler aux donateurs et futurs donateurs que leur soutien est essentiel afin de bâtir et rénover les édifices religieux. Jérôme Tolot, directeur général des Chantiers du Cardinal, livre les premiers éléments de cette nouvelle communication.

«Nous avons choisi de mettre en avant les églises»

– Pourquoi proposer une nouvelle campagne de communication ?

– Nous estimons qu’il est bien, tous les trois ans, de parler aux donateurs des Chantiers du Cardinal sur un thème un peu différent. Pour cette campagne, lancée dans les prochaines semaines, nous avons choisi de mettre en avant les églises, comme des lieux de prière qu’il faut préserver, rénover et embellir pour les catholiques pratiquants mais aussi pour tous ceux qui ont envie d’y entrer afin qu’ils y vivent un moment privilégié de spiritualité.

– Cette nouvelle affiche de campagne s’accompagne d’une vidéo, et d’une phrase forte « Cet instant n’a pas de prix, aidez-nous à l’offrir à tous », que souhaitez-vous communiquer ?

– L’idée est de rappeler, que grâce aux travaux financés par la générosité des donateurs, nous favorisons la possibilité pour tous de vivre sa foi et de se recueillir dans les églises.

L'affiche de la nouvelle campagne sera apposée dans les églises d'ïle-de-France. (CDC)

L’affiche de la nouvelle campagne sera apposée dans les églises d’Île-de-France. (CDC)

– À qui s’adresse cette nouvelle campagne de communication ?

– Elle s’adresse aux pratiquants et plus généralement à toute la communauté catholique ainsi qu’à ceux qui ont leur propre cheminement spirituel. La campagne s’adresse aussi, plus largement, aux passionnés de patrimoine religieux.

– À l’inverse de l’affiche précédente qui montrait un clocher en rénovation et un échafaudage, on est ici dans une église, on voit une jeune femme assise sur un banc, on devine un vitrail coloré derrière elle…

– Oui, nous avons mis l’accent sur ce qui se passe à l’intérieur d’une église avec une personne qui se recueille ou qui prie, ce qui met en valeur l’atmosphère de recueillement des églises. Nous avons souhaité également faire une affiche agréable à regarder avec ce beau vitrail qui diffuse une lumière apaisante, car la spiritualité et la beauté sont intimement liées. Le message principal est celui-ci : nous voulons rénover et construire des églises qui donnent envie à tous de visiter et demeurer auprès de Dieu.

– À quels endroits sera installée cette nouvelle affiche ?

– Comme pour chacune de nos campagnes nous souhaitons qu’elle soit apposée dans les édifices religieux mais plus généralement diffusée sur tous les supports papiers comme les enveloppes de dons lors de la quête annuelle mais aussi numériques par exemple sur notre site internet, le formulaire de don en ligne… et bien sûr les réseaux sociaux.

– Comment cette nouvelle campagne va-t-elle être partagée avec les délégués en paroisse ?

– Nous avons une réunion annuelle avec les délégués des Chantiers du Cardinal en paroisse, en novembre prochain, nous les associerons à cette nouvelle campagne de communication. À cette occasion nous allons leur présenter cette affiche ainsi que la vidéo qui sera publiée sur nos réseaux sociaux en leur expliquant la signification de la campagne et les objectifs poursuivis.

Prise de vue pour la campagne de communication 2022. (CDC)

– Quels sont les défis aujourd’hui, en 2022/2023, pour les Chantiers du Cardinal ?

– Il s’agit en premier lieu d’entretenir un dialogue constant et privilégié avec nos donateurs en les intéressant aux travaux de construction, rénovation et embellissement de nos édifices religieux. Mais également de solliciter aussi de nouveaux donateurs qui seraient volontaires pour nos accompagner dans notre action. Enfin nous voulons rappeler que les Chantiers du Cardinal sont aptes à recevoir des legs, donations et assurances-vie.

– Près 91 ans après sa fondation, les Chantiers du Cardinal restent une œuvre d’Église importante en Île-de-France ?

– Oui, bien entendu, et cela parce que les besoins de rénovation de nos édifices religieux construits après 1905 vont devenir de plus en plus importants. L’Église continue de construire en Île-de-France, notamment dans certains diocèses de la grande banlieue parisienne. Je vous rappelle que 4 grandes églises sont actuellement en chantier dans les diocèses de Meaux, Versailles et Saint-Denis. C’est un message fort d’espérance, il faut faire connaître ce patrimoine religieux des XXe et XXIe siècles, parfois encore trop méconnu !

– Justement, le contexte actuel (la situation économique, les difficultés des diocèses…)  rend- il la collecte plus compliquée ?

– Comme beaucoup d’associations nous parvenons à maintenir, voire accroître légèrement notre collecte, même si le nombre de nos donateurs a tendance à baisser. Mais nous restons confiants car les besoins, tant de constructions mais surtout de rénovations, sont immenses et les donateurs, catholiques ou non, ont toujours su répondre à notre appel.

Propos recueillis par Valérie-Anne Maitre

VIDEO

Regardez, likez, partagez notre vidéo de campagne 2022!

Voir aussi

Nous bâtissons pour assurer la présence de l’Église dans les nouveaux quartiers
13.11.2017 Page

Nous bâtissons pour assurer la présence de l’Église dans les nouveaux quartiers

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don