chantier notre dame de paris – automne 2020 – avec logo – 1500 x 1000

chantier notre dame de paris - automne 2020 - avec logo - 1500 x 1000

Restauration des peintures murales au niveau 4 de la chapelle « test » Saint Ferdinand. La cathédrale Notre-Dame de Paris compte 24 chapelles. Construites de 1225 à 1320, elles ont été restaurées par Viollet-le-Duc au 19e siècle, qui les a enrichies de peintures murales et de vitraux s’inspirant de motifs médiévaux. Lors de l’incendie, ces décors ont été relativement peu touchés. Beaucoup d’entre eux, déjà empoussiérés, ont été exposés aux fumées et sont désormais encrassés. Il est donc nécessaire de procéder à un nettoyage approfondi, qui est aussi l’occasion d’offrir une restauration globale à ces témoignages de l’intervention de Viollet-le-Duc à l’intérieur de la cathédrale. Deux chapelles, l’une avec peintures murales (dédiée à Saint-Ferdinand), l’autre sans (dédiée à Notre-Dame de Guadalupe), ont été choisies pour effectuer des tests permettant de définir le protocole de nettoyage et de restauration qui sera appliqué à l’ensemble des chapelles. Pour les peintures murales, il se décompose en trois étapes : une pré-consolidation à l’aide de produits réversibles, un nettoyage qui n’altère pas les peintures et une réintégration picturale, pour redonner sa complète visibilité au décor altéré. Pour les vitraux, deux protocoles sont à l’étude : une restauration sur place, sans dépose (chapelle Notre-Dame de Guadalupe), l’autre en atelier (chapelle Saint-Ferdinand) comprenant une restauration des remplages extérieurs et des dispositifs d’évacuation des eaux pluviales. Par ailleurs, dans la chapelle Notre-Dame de Guadalupe, l’opération de nettoyage a permis de découvrir des décors sur des nervures de voûtes. On sait qu’ils sont antérieurs à l’intervention de Viollet-le-Duc mais nous ne pouvons, pour l’heure, pas précisément les dater. (Crédit Stéphane Compoint pour Le Pèlerin)

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don