Saint Jean-Paul II veille sur la maison paroissiale de Montfermeil

À Montfermeil (Seine-Saint-Denis), la nouvelle maison paroissiale Saint-Jean-Paul-II se veut un espace particulièrement ouvert aux jeunes.

Une maison ouverte pour les jeunes

Dès l’entrée, le visiteur est salué par une grande photo de Jean-Paul II. Le pape polonais, canonisé en 2013, veille sur la nouvelle maison paroissiale de Montfermeil (Seine-Saint-Denis). « Les anciennes salles à 400 m de là portaient déjà ce nom, explique le père Hubert Louvet, curé de la paroisse Saint-Pierre-Saint-Paul. Nous avons décidé de garder le nom pour la nouvelle maison, c’est une sorte de clin d’œil. Et nous restons sous le patronage de ce pape qui a beaucoup fait pour la jeunesse. »

La photo de saint Jean-Paul II accueille les visiteurs

Édifiée sur l’ancien potager du presbytère, la maison sur un niveau est largement ouverte sur l’extérieur grâce à de grandes baies vitrées. Au centre, la grande salle de réunion peut se diviser en trois petits espaces grâce à des cloisons mobiles. Une cuisine et des sanitaires complètent l’ensemble. Enfin, au fond, une salle vitrée est réservée aux jeunes. « Elle pourra accueillir des petits groupes de scouts par exemple, détaille le père Louvet, sans que l’on soit obligé d’ouvrir la grande salle. »

Et cet espace réservé, Jean-Bernard Nomoko, animateur d’aumônerie, sait déjà qu’il sera bien utilisé. Il se réjouit de l’attention portée aux jeunes dans cette paroisse. Il a tenu à le souligner dans le discours prononcé lors de l’inauguration de la maison paroissiale.

Entouré de Mgr Pascal Delannoy, évêque du diocèse de Saint-Denis ainsi que de Mgr Gérard Defois, archevêque émérite de Lille, Jean-Bernard Nomoko a rappelé que certains jeunes « touchés par la bonté du Seigneur ne savent pas où partager cela. »

« Cette maison leur donnera l’occasion de se rencontrer, de s’aider. (…) Nous, jeunes d’aujourd’hui, sommes les adultes chrétiens de demain, et ce projet continuera de grandir avec nous. » Jean-Bernard Nomoko

Mgr Pascal Delannoy bénit la nouvelle maison paroissiale

Chaque don est important

La célébration priante et chaleureuse, succédait ce dimanche 16 septembre 2018, à la messe célébrée dans l’église Saint-Pierre-Saint-Paul toute proche. « L’église, le presbytère et la maison paroissiale sont très proches, c’est un atout » souligne le père Louvet qui rappelle que le presbytère a été rénové il y a quelques années grâce au soutien des Chantiers du Cardinal. « Je suis très reconnaissant envers les donateurs, je les remercie du fond du cœur et je demande au Seigneur qu’Il les bénisse !  »

Pour le projet de construction, la contribution des Chantiers du Cardinal s’élève à 200 000 euros sur un budget total de 785 000 euros. Un budget que l’architecte du projet, Aurélien Stefan se devait de respecter. « Chaque don est important, on doit en tenir compte au centime près, indique-t-il. On ne peut pas imaginer autre chose que ce qui a été prévu. Nous sommes au service de la communauté ! »

En ce jour d’inauguration, il accompagne les visiteurs pour leur montrer les locaux. Appelé alors que le projet avait déjà été lancé, il s’est adapté aux demandes. « Nous avons dialogué avec l’association diocésaine de Saint-Denis et les Chantiers du Cardinal. »

L’architecte Aurélien Stefan

Un signe de la présence des chrétiens

Au final la maison s’intègre dans le paysage urbain : de petites maisons sur un seul niveau. Pour autant, le bâtiment reste visible depuis la rue, en particulier par le portail ajouré, souligne l’architecte Aurélien Stefan.

« Le maire de Montfermeil nous a suggéré d’installer une croix sur la façade. Cette croix sera illuminée la nuit, comme un signe qui montre de façon discrète la présence des chrétiens au centre de la ville. » Père Hubert Louvet

La maison paroissiale est ornée d’une croix illuminée la nuit

La maison paroissiale devrait aussi être utilisée plus largement que par les seuls fidèles de la paroisse Saint-Pierre-Saint-Paul. « Aujourd’hui (jour de l’inauguration) plusieurs représentants de l’unité pastorale sont présent« , indique le père Hubert Louvet. La maison pourra être utilisée par les 8 paroisses qui la composent. Enfin, le père Hubert Louvet veut réfléchir avec les paroissiens aux modalités d’accueil de personnes sans-abri. « Nous avons fait installer une douche dans cette maison, car nous voulons ouvrir cette maison à tous. »

Photos de l'inauguration

Voir l’album

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don