Aménager un restaurant solidaire à La Défense (92)

Architecte Aristée Architecture
Coût total 490 000 euros
Notre contribution 100 000 euros
Fin du chantier 31/12/2021

Un lieu solidaire et responsable

Le diocèse de Nanterre et la paroisse de Notre-Dame-de-Pentecôte souhaitent transformer l’ancien relais Jean-XXIII en restaurant solidaire. Dans cet espace, situé au pied des tours de bureaux du plus grand quartier d’affaires de la région, sera créé un vrai lieu de rencontre entre personnes précaires et salariés ou habitants des environs. Le restaurant solidaire ouvrira en semaine, du lundi au vendredi. Il servira des repas à base de denrées alimentaires invendues, collectées par deux associations œuvrant dans l’économie sociale et solidaire.

Les Chantiers du Cardinal sont sollicités à hauteur de 100 000 euros pour aider à financer les travaux d’aménagements des locaux : création d’un réfectoire pour réchauffer les plats, d’une salle à manger et de locaux pour le personnel. En 2000, ils ont déjà contribué à l’édification de l’église Notre-Dame-de-Pentecôte située sur le parvis de la Défense.

Deux mondes à relier

Alors même que des milliers de salariés travaillent tous les jours dans les grandes tours de La Défense, ce quartier d’affaires est aussi fréquenté par une population plus discrète, qui vit « sous la dalle », beaucoup plus précaire. Des personnes en situation difficile, parfois sans-abri, qui trouvent notamment de l’aide auprès de la paroisse et du diocèse de Nanterre. « Nous avons déjà créé deux bagageries, indique Antoine Rousteau, économe du diocèse de Nanterre. Et nous avons noué des liens avec La Maison de l’Amitié à Puteaux. »

Cette association créée il y a plus de 20 ans, propose déjà un accueil de jour aux plus précaires. Le diocèse et la paroisse proposent de compléter cet accueil en ouvrant un service de restauration solidaire, dans des locaux leur appartenant. « Il s’agit d’un ancien oratoire, avant la construction de l’église Notre-Dame-de-Pentecôte » précise l’économe du diocèse. Ce projet marque aussi l’engagement fort de l’Église dans le quartier « cette installation redonne du sens à un espace qui fut le cœur de la vise spirituelle de La Défense » note le père Hugues Morel d’Arleux.

Le restaurant solidaire veut amener les personnes vivant « sous la dalle » et les salariés des bureaux à se rencontrer. (CC)

Le restaurant sera  ouvert à la fois aux sans-abri mais aussi aux personnes du quartier : habitants et salariés des tours. En ouvrant ce restaurant, le diocèse souhaite ainsi donner la possibilité à tous de s’engager, concrètement et simplement, auprès des personnes dans le besoin : en partageant un repas. Le père Hugues Morel d’Arleux, curé de la paroisse, fait d’ailleurs remarquer que de nombreux salariés du secteur souhaiteraient pouvoir « servir bénévolement » pendant la pause déjeuner. « Ce projet a une pertinence évangélique : un lieu qui permet d’avoir à la même table des personnes vivant sous la dalle avec d’autres travaillant au-dessus. »

Le restaurant solidaire pourra accueillir une soixantaine de personnes assises dans la salle commune. (CDC)

Lutter contre le gaspillage alimentaire

La création de ce lieu s’inscrit aussi dans une démarche durable et responsable en permettant de lutter contre le gaspillage alimentaire. Une étude* réalisée en 2016 montre en effet que, dans ce quartier, 12 à 16 tonnes de nourriture encore consommable seraient jetées chaque jour dans les restaurants d’entreprise. « Le restaurant servira des denrées alimentaires non consommées, issues de la restauration collective, précise Antoine Rousteau. Nous travaillerons avec deux associations issues de l’économie sociale et solidaire : Le Chaînon Manquant et Excellents Excédents. » Les repas collectés seront ensuite réchauffés et servis sur place par une équipe de bénévoles. « À notre échelle, nous démontrerons une conscience écologique et une volonté d’y remédier » affirme Antoine de Tilly.

D’une capacité de 60 places, la salle à manger sera ouverte du lundi au vendredi. Les personnes en situation de précarité pourront venir déjeuner gratuitement, le tarif reste libre pour les autres clients. Les locaux seront animés par des bénévoles.

*Réduire le gaspillage alimentaire, le guide. Résultat d’un travail dans le cadre des Open Source Circular Economy Day.

Détail des travaux

  • Création d’un espace public (accueil, vestiaire, espace d’attente, bureau de l’association)
  • Création d’un espace de restauration de 60 places assises
  • Création d’un espace réservé au personnel : office, stockage et locaux techniques

2 Place de la Pyramide, Puteaux

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don