Église Saint-Joseph-des-Quatre-Routes à Asnières-sur-Seine (92)

Architecte François Bévillard
Coût total 340 000 €
Notre contribution 100 000 €
Fin du chantier 31/10/2017

Présentation

L’intérieur de l’église en béton armé Saint-Joseph-des-Quatre-Routes a bénéficié d’importants travaux de rénovation terminés en juillet 2016. Une remise en valeur du chœur complète la transformation. Ces travaux donnent un véritable élan à une communauté située dans un quartier peu favorisé d’Asnières-sur-Seine.

Quelques mois avant de prendre ses fonctions de curé de la paroisse Saint-Joseph-des-Quatre-Routes à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) le père Jean-Baptiste Sallé de Chou, s’était dit que sa future église avait bien besoin de travaux. Quelle n’a pas été sa surprise lors de sa prise de fonction…

Ne pas laisser les paroissiens à l’abandon

Construite en 1936 par les Chantiers du Cardinal, l’église Saint-Joseph-des-Quatre-Routes à Asnières-sur-Seine est l’un des plus vieux bâtiments d’une zone composée de pavillons et de petits immeubles. « L’église est située dans un quartier qui était et demeure populaire. Il y a une volonté de l’Église locale d’avoir de beaux édifices dans ces quartiers-là : que les paroissiens ne se sentent pas laissés à l’abandon. » Le père Daniel Caruette, précédent curé de la paroisse durant onze ans, avait fait appel à son diocèse et à la solidarité des donateurs d’Île-de-France via les Chantiers du Cardinal pour rénover ce bâtiment. Cette importante restauration a été parachevée par la pose d’un nouveau mobilier liturgique, œuvre de Jean-Jacques Bris.

Que la clarté et la beauté soient

L’accent a été mis sur la clarté et la beauté de l’église : « Nous voulions une église agréable avec pourquoi pas une peinture lumineuse, attirant le regard, contrastée, à l’instar de la population de la paroisse en provenance du monde entier ». La population de la paroisse correspond aux vagues d’immigration successives : Italiens, Espagnols, Africains, Antillais, Portugais, Tamouls, etc. « L’important pour nous n’est pas le bâtiment, mais la communauté de pierres vivantes qu’il accueille, relève le père Daniel Caruette. Nous avons la chance d’avoir la communauté où l’amitié et le partage sont au cœur. Les Capverdiens par exemple en ont fait leur nid. »

Mettre les paroissiens à l’honneur

Pour l’ancien curé de la paroisse, avoir un bâtiment joyeux et qui mette les paroissiens à l’honneur est primordial. « C’est d’autant plus important que ces gens n’ont pas forcément les conditions de vie les plus faciles. Dans nos églises aujourd’hui, nous avons parfois tendance à être intellectuels, mais la foi de gens plus simples s’exprime de bien des manières. Ils ont une religiosité populaire. De belles églises, de belles peintures, de beaux mobiliers, parlent d’eux-mêmes et sont des signes qui permettent une expression, une intériorisation de la foi. »

Le projet architectural détaillé

Le ravalement intérieur de l’église, de la chapelle et de la sacristie

  • Les réaménagements et réfection de l’éclairage du chœur
  • Des travaux d’entretien divers (réparation des vitraux, de la couverture en zinc, du toit du presbytère et du garage)
  • Le remplacement à neuf du mobilier
  • La création d’un nouveau mobilier liturgique

Depuis sa construction en 1936 par les Chantiers du Cardinal, aucune rénovation importante n’avait été menée, excepté en 2007 où la couverture avait été reprise intégralement. La remise en valeur du chœur, le ravalement de sa nef et le remaniement complet de l’éclairage étaient nécessaires. Quant au mobilier liturgique, il a été intégralement remodelé. Une reprise partielle de l’électricité et des travaux d’entretien ont aussi été effectués.

« L’église est en chantier, et pourrait-on dire, l’Église est en chantier : c’est un beau symbole de ce qu’est la vie chrétienne en général. » L’ancien curé, le père Daniel Caruette

Un nouveau mobilier liturgique

Le sculpteur Jean-Jacques Bris a réalisé un ensemble liturgique en laiton patiné et doré pour l’église Saint-Joseph, comprenant un autel, un ambon, les sièges des officiants, une cuve baptismale, la croix du célébrant ainsi qu’un décor de tabernacle.
« Je suis profondément croyant, et pratiquant. Travailler à la réalisation d’un autel est plein de sens pour moi. L’église est faite pour l’autel. Celui-ci n’est pas un bijou, mais c’est l’élément qui le premier, attire le regard lorsqu’on entre dans l’église. Toute l’attention de l’assemblée converge vers l’autel durant la messe », explique-t-il.
Une messe d’inauguration, présidée par Mgr Michel Aupetit et animée par la communauté cap-verdienne francilienne a eu lieu le dimanche 1er octobre 2017.

Articles liés

Pose du mobilier liturgique en l’église Saint-Joseph-des-Quatre-Routes

Pose du mobilier liturgique en l’église Saint-Joseph-des-Quatre-Routes

Messe de consécration du mobilier liturgique à Asnières

Messe de consécration du mobilier liturgique à Asnières

Galerie

Voir l’album

Église Saint-Joseph-des-Quatre-Routes

182, Rue du Ménil 92600 Asnières-sur-Seine

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don