Les-Pavillons-sous-Bois : empêcher la fermeture des locaux paroissiaux

Architecte Olivier Roux
Coût total 382 000 €
Apports association 344 000 €
Fin du chantier 17/04/2018

Présentation

Des infiltrations dans les salles de réunions, à proximité des alimentations électriques, mettent en péril les locaux de la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes aux Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et ses usagers. Proche de la fermeture, des travaux urgents sont lancés pour sauver le bâtiment en rénovant la toiture, la façade et réaménageant l’intérieur.

Contexte

Confiée depuis un an à la communauté de l’Emmanuel, la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes aux Pavillons-sous-Bois retrouve une deuxième jeunesse. Ce vent nouveau se manifeste par un doublement du nombre d’enfants du catéchisme et un groupe d’enfants de chœur multiplié par trois.

Plus que jamais, le bâtiment paroissial surnommé le « Chalet » est nécessaire pour accueillir toutes les activités. Les salles très utilisées il y a une trentaine d’années avaient progressivement été délaissées et s’étaient dégradées. À la rentrée 2017, les enfants comme l’ensemble des paroissiens utiliseront un outil « missionnaire et adapté ». Le père Henry Dollié, nouveau curé de secteur, souligne l’importance qu’ont ces salles dans la vie de la paroisse : « Elles permettent aux enfants de s’épanouir, aux paroissiens de se rassembler autour de groupes de réflexion ou de repas conviviaux, mais aussi, et c’est très important, ces salles sont comme un sas pour les personnes éloignées de l’Église. Elles peuvent, à leur rythme, découvrir comment vit une communauté chrétienne. » Une fois rénovées, les salles accueilleront par exemple des temps forts pères/fils, des conférences, ou, c’est en projet, des Parcours Alpha.

Confiée depuis un an à la communauté de l’Emmanuel, la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes aux Pavillons-sous-Bois retrouve une deuxième jeunesse.

Projet architectural

Le bâtiment a été construit en 1976 sur une surface de 250m2 avec une forme originale : plusieurs carrés surmontés d’une toiture multiple dont des pans touchent le sol, rappelant la forme d’un chalet, d’où son surnom. La toiture endommagée a entraîné une dégradation rapide du bâtiment. Une rénovation complète s’impose.

La toiture est déposée et remontée. Un doublage extérieur et des vitrages isolants sont posés.

Les travaux en détail

  • Réfection de la toiture et désamiantage ;
  • Isolation thermique des façades ;
  • Aménagement intérieur ;
  • Travaux d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite ;
  • Installation de murs mobiles pour une isolation phonique entre les salles.

Galerie

Voir l’album

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don