« Les travaux de la maison paroissiale de Bois-d’Arcy font du bien à la communauté paroissiale »

Au sud ouest de Versailles, Bois-d’Arcy (78) fait face à une hausse de sa population, en particulier des familles. La paroisse Saint-Gilles s’adapte et fait rénover des locaux près de la chapelle Sainte-Geneviève pour mieux accueillir les enfants de la catéchèse.

Redevenir missionnaire dans sa ville

La paroisse de Bois-d’Arcy s’adapte à l’évolution de la ville. « La ville de 15 000 habitants a connu une croissance de sa population, explique le père François, curé de la paroisse. En particulier avec les travaux du nouveau quartier La Croix-Bonnet il y a une dizaine d’années. » De nouvelles familles s’installent dans la ville, l’Église se doit d’être présente pour elles.

Mais au delà des travaux de rénovation de locaux, le père François a souhaité redonner un élan missionnaire à ses paroissiens. « On part d’une question de travaux, mais il y  aussi une façon de renouveler la façon de vivre sa foi. » Cette maison « lieu où les enfants grandissent, où l’on se réunit, où l’on s’invite »  souligne le curé, est l’occasion pour chacun de s’interroger sur façon d’être catholique au cœur de la ville. « Ces travaux font du bien à la communauté paroissiale, précise Priscilla Pinchaux, responsable de la catéchèse. On a l’impression d’une vie qui reprend. Et cela donne une belle visibilité à la paroisse ! »

La couverture de la maison paroissiale a été posée en novembre

Le toit de la maison paroissiale a été posée en novembre 2018

Une maison pour les petits

Les travaux de rénovation vont permettre à la paroisse Saint-Gilles de développer « l’école du bon berger », une sorte d’éveil à la foi inspiré des méthodes Montessori. Pour pouvoir accueillir les très jeunes enfants des adaptations du lieu sont nécessaires pour permettre aux petits « de faire l’expérience d’une relation personnelle avec le Christ » explique le père François. L’organisation des salles de la paroisse est pensée pour organiser cette « école » et ranger le matériel nécessaire. L’aménagement extérieur (entrées et sorties) sera également optimisé en particulier pour pouvoir organiser des célébrations dehors.

Des petites salles, des espaces plus grands, une proximité immédiate avec la chapelle Sainte-Geneviève… tout a été réfléchi par une équipe avant de lancer les travaux. Priscilla Pinchaux a participé à la réflexion, elle est bien placée pour constater l’évolution des familles et le besoin de s’adapter. Entre les familles recomposées, les enfants gardés par les grands-parents ou ceux dont les parents ne sont pas du tout disponibles, il faut composer. « Les propositions hebdomadaires ne sont plus possibles, il faut évoluer avec les familles pour mieux les toucher. »

Avec cet outil rénové, la paroisse pourra développer ses activités et en proposer de nouvelles « pourquoi ne pas commencer à imaginer un mini-patronage ? » s’interroge le père François. Après quelques semaines de retard, la couverture du bâtiment a été posée en novembre 2018. Les travaux devraient se terminer prochainement. Les Chantiers du Cardinal contribuent au projet à hauteur de 300 000 euros.

La maison paroissial est collée à la chapelle

La maison paroissiale est collée à la chapelle

Galerie

Voir l’album

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don