Aménagement de la crypte sous l’église Sainte-Jeanne-d’Arc (78)

À Versailles (Yvelines) le chantier de rénovation de l’église Sainte-Jeanne-d’Arc est entré dans la deuxième phase de travaux : la crypte. Un espace de 800 m2 à aménager entièrement.

Un chanoine enterré dans le plafond de la crypte

À Versailles (78) les travaux dans la crypte de l’église Sainte-Jeanne-d’Arc ont commencé. C’est cette partie qui est financée par les Chantiers du Cardinal à hauteur de 300 000 euros. Le projet global consiste à créer un centre paroissial complet. La crypte de 800 m2 doit donc être aménagée : création de salles de réunions, cloisons mobiles et placards devraient permettre aux nombreux groupes de se réunir dans de bonnes conditions.

[LIRE] Le projet de rénovation

L’aménagement de la crypte est plus compliqué qu’on fait habituellement, indique l’architecte en charge du projet Yves Girot. Il s’agit de tout restructurer et de le rendre conforme à la réglementation.” Un chantier un peu compliqué par quelques surprises… Ainsi l’architecte a-t-il découvert que le sarcophage du chanoine Subtil est installé dans le plafond de la crypte. “Les vieux paroissiens savaient qu’il était là, ils m’ont demandé ce qu’on va faire, raconte Yves Girot. On va mettre en valeur cet endroit, mettre une plaque pour expliquer qui il était.”

L’abbé Subtil était le premier curé de l’église, il a largement contribué à sa construction. Mais l’emplacement où il repose pose un petit problème d’aménagement, il a fallu s’adapter. “Les paroissiens qui fréquenteront la chapelle de la crypte seront obligés de passer sous le sarcophage parce qu’on a une petite hauteur de plafond à cet endroit !” indique l’architecte.

Le chanoine Subtil, premier chanoine de la paroisse est enterré sous le sol de l’église, donc dans le plafond de la crypte.

Autre surprise : l’épaisseur des murs de la crypte.Sur le plan on a l’impression qu’ils font un mètre… en réalité la structure porteuse ne mesure que 25 cm ! Il va falloir habiller les murs, on ne peut pas les laisser comme ça.” Le chantier avance bien, malgré une quinzaine de jours de retard. “Je ne suis pas inquiet, on va rattraper le retard !” assure Yves Girot. Après la livraison de la crypte pour la rentrée 2019, la troisième phase de travaux commencera à l’extérieur. Il s’agit d’aménager les abords de l’église et de créer un véritable accueil pour la paroisse.

Carreaux à l'identique et boucle magnétique

Dans l’église même, la première tranche de travaux est terminée.On a refait le système de chauffage par le sol, détaille Yves Girot. Il a fallu déposer le parquet et tout le carrelage.” L’architecte a fait refaire quasiment à l’identique les petits carreaux au sol. Car si l’église n’est pas classée au titre des Monuments Historiques, elle pourrait recevoir le label “patrimoine remarquable du XXe siècle.” Les petits carreaux faisaient partie de l’ensemble. Et les originaux sont stockés dans un coin de la cour en attendant de trouver un repreneur.

Le carrelage a été ôté et refait à l’identique.

Les travaux du plancher ont permis aussi d’installer un système de boucle magnétique dans la moitié de l’église. (Le son des micros est transmis aux appareils auditifs des paroissiens malentendants.) Cette boucle magnétique fait partie des aménagements indispensables pour rendre les bâtiments accessibles aux personnes handicapées. Quant aux accès de l’église ils ont aussi été revus voire créés pour permettre à tous de circuler facilement. Un ascenseur desservira à la fois l’église, les bureaux d’accueil et la crypte.

Galerie

Voir l’album

En savoir plus

Restructuration de la crypte et des salles paroissiales de l’église Sainte-Jeanne-d’Arc à Versailles (78)
08.11.2017 Projet

Restructuration de la crypte et des salles paroissiales de l’église Sainte-Jeanne-d’Arc à Versailles (78)

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don