Consécration de l’autel de pierre et de verre dans la basilique de Saint-Denis

Dimanche 14 janvier 2018, Mgr Pascal Delannoy a consacré le nouvel autel de la cathédrale de Saint-Denis, basilique des rois de France. Retour sur une émouvante célébration qui suit un rite très précis.

« Une croix de lumière se reflète dans la crypte où reposent saint Denis et ses compagnons, martyrs au IIIe siècle »

Monseigneur Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis

Une installation achevée la veille à 3 heures du matin

Il aura fallu attendre près de trois ans pour assister à la consécration du nouvel autel de la cathédrale de Saint-Denis. Le projet « Pierre et verre » de Vladimir Zbynovsky avait remporté le concours lancé en 2014 en prévision du cinquantenaire de la création du diocèse célébré en 2016. L’installation du nouvel autel s’est déroulée durant la nuit du 13 janvier 2018, la veille de la célébration eucharistique.

Une œuvre empreinte d’humanité et de pureté

L’autel a enfin rejoint l’ambon dans le chœur de la basilique. Á plusieurs mètres au-dessus brille de mille feux le lustre surmonté de la couronne royale. Devant, trois modestes bouquets ronds de gerberas rouge, orange et jaune mêlés à des lys et des roses blancs posés sur l’emmarchement. « Voilà près de neuf siècles que l’abbé Suger a voulu cette merveille gothique de pierre et de verre dans laquelle s’intègre parfaitement le projet de Vladimir Zbynovsky », relève Mgr Delannoy avant que ne commence la cérémonie de dédicace.

La forme évasée de l’autel symbolise cet élan vers Dieu. Son socle est en travertin d’Arménie, une pierre sédimentaire qui a plusieurs centaines de millions d’années. Plus claire vers le bas, la roche est striée de brun. Elle représente « l’humanité du Christ » et est surmontée d’une dalle en verre optique qui irradie la lumière et évoque « la pureté du Christ ». « L’autel, précise l’évêque, est le Christ lui-même. Depuis plus de 2000 ans, nous célébrons en mémoire de Lui. La croix de lumière qui traverse la pierre se reflète dans la crypte où reposent saint Denis et ses compagnons, martyrs au IIIe siècle »

Le rite de consécration, rappel de notre baptême

14 janvier 2018, Mgr Pascal Delannoy verse l'huile sainte sur le nouvel autel de la cathédrale basilique de Saint-Denis.

14 janvier 2018, Mgr Pascal Delannoy verse l’huile sainte sur le nouvel autel de la cathédrale basilique de Saint-Denis.

La consécration d’un autel, souligne l’évêque, signifie qu’est dédié à Dieu ce qui a été conçu des mains et du travail des hommes. Cette cérémonie fait mémoire du baptême et de la confirmation. Tout d’abord, l’assemblée des fidèles est aspergée d’eau bénite. Puis, c’est au tour de l’autel au son des Alléluias. Suit, la liturgie de la parole. Dans son homélie, Mgr Delannoy rappelle qu’avant chaque célébration, le prêtre vénère l’autel en s’inclinant et en le baisant. La surface de verre est ensuite ointe d’huile sainte. Mgr Delannoy, coiffé de sa mitre, verse le Saint-Chrême. De sa main droite, ornée de l’anneau épiscopal, il étale l’huile et fait le signe de la croix au centre et aux quatre coins. Le rite se poursuit par l’encensement. Cinq coupoles d’encens sont disposées dans lesquels il dépose des braises. Une fumée blanche s’élève dans le chœur : « Que monte vers toi Seigneur notre prière comme la fumée de cet encens ». L’autel est mis à nu. Après que l’évêque s’est prosterné, il est revêtu d’une nappe blanche. Des cierges sont allumés.

Trente prêtes pour cette première eucharistie

14 janvier 2018, consécration du nouvel autel de la basilique cathédrale de Saint-Denis, œuvre de Vladimir Zbynovsky.

14 janvier 2018, consécration du nouvel autel de la basilique cathédrale de Saint-Denis, œuvre de Vladimir Zbynovsky.

Une trentaine de prêtres s’avancent en procession. Ils montent dans le chœur pour entourer l’évêque de Saint-Denis qui va célébrer sa première eucharistie sur le nouvel autel. Il s’avance. A sa gauche, Mgr Éric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris. Au travers du verre, se détache la chasuble crème de Mgr Delannoy ornée de croix dorées. D’une seule voix les célébrants entonnent « Vous ferez cela en mémoire de moi ». Au pied du chœur, la statue de bois de saint Denis, sa tête reposant dans ses mains, semble regarder la Table du sacrifice au travers des grilles ouvragées.

La célébration eucharistique s’achève et Mgr Delannoy passe la parole à l’artiste. « Comment exprimer l’inexplicable ? Comment rendre visible l’invisible ?, s’interroge Vladimir Zbynovsky. J’ai choisi de travailler sur la transcendance, exprimée à travers cette interaction de la pierre et du verre ». Le 7 février, lors de la présentation de son œuvre, il répondra peut-être à ces questions qui nous dépassent !

Galerie

Voir l’album

Basilique cathédrale de saint-Denis

1 Rue de la Légion d’Honneur, Saint-Denis, France

Articles liés

Un nouvel aménagement pour la Basilique cathédrale de Saint-Denis (93)

Un nouvel aménagement pour la Basilique cathédrale de Saint-Denis (93)

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don