Rénover l’église Saint-Damien-de-Veuster à Épinay-sous-Sénart (91)

Architecte -
Coût total 1 180 000 €
Notre contribution 500 000 €
Fin du chantier 30/06/2020

Présentation du projet

L’église était à la limite de la fermeture. Pour l’éviter, la paroisse a effectué des travaux en urgence pour sécuriser les équipements électriques. Ceux-ci sont loin d’être suffisants car des infiltrations provoquent des dégradations dans un bâtiment déjà très fortement abîmé. Le centre paroissial Saint-Damien-de-Veuster est constitué principalement d’une grande église de 900 m2, de deux salles de réunions et d’un oratoire. Il est situé au centre de la ville d’Épinay-sous-Sénart (Essonne) dans le diocèse d’Évry-Corbeil-Essonnes.

L’aspect actuel de l’édifice est repoussoir. Selon Jean-Pierre Casalta, économe du diocèse, « Quand on demande son chemin vers cette église, on peut se voir répondre : « Mais je croyais que c’était un hangar désaffecté ! » » En effet, après presque 50 ans d’existence, le bâtiment présente de fortes dégradations et nécessite une importante mise en conformité. Les salles paroissiales sont devenues insuffisantes, le prêtre attend toujours son bureau et une sacristie fonctionnelle, l’oratoire a une capacité trop faible pour une pratique quotidienne…

Malgré des conditions très difficiles et un environnement peu accueillant, le dynamisme des célébrations, animées successivement par quatre chorales, attire de nombreux fidèles. C’est une paroisse jeune, très cosmopolite et vivante, montrant une forte spiritualité qui s’appuie sur la fraternité.

Le centre paroissial présente un environnement et un aspect particulièrement défavorable pour accueillir de nouveaux fidèles.

Ce qu'offrira cette réhabilitation

Le projet de réhabilitation est présenté sur le site internet de la paroisse. Il répond à un véritable enjeu pastoral et soutiendra le dynamisme de la communauté paroissiale qui ne demande qu’à se développer.

Une fois que les travaux de réhabilitation et de mise en conformité seront réalisés, il sera nécessaire de :

  • Redistribuer les salles paroissiales et créer de nouveaux espaces pour répondre aux besoins du catéchisme et des rassemblements ;
  • Agrandir l’oratoire utilisé quotidiennement et devenu insuffisant ;
  • Créer un bureau pour le prêtre ;
  • Repositionner la sacristie ;
  • Créer une salle pour les enfants de chœur et la garderie avec vue sur les célébrations ;
  • Aménager un local pour les associations ;
  • Reprendre les peintures intérieures.

Une église de 900 m2, la plus grande du secteur paroissial et la seule à même d’accueillir les grands rassemblements.

Détail des travaux

  • Mise en conformité et en sécurité pour pallier les défaillances récurrentes notamment électriques mais aussi en matière d’issues de secours et de voies de circulation et d’aménagement de coupe-feu ;
  • Mise en conformité pour l’accès des personnes à mobilité réduite ;
  • Réfection de 1000 m2 de revêtement de toiture qui présente aujourd’hui des fuites importantes ;
  • Reprise des revêtements de sol détériorés et amiantés ;
  • Rénovation des façades détériorées ;
  • Création d’espaces conviviaux, tisanerie.
  • Intégration aux travaux d’ensemble d’aménagement de la municipalité ;

    Les extérieurs fortement dégradés du centre paroissial.

    Les extérieurs fortement dégradés du centre paroissial.

Une paroisse ancrée dans l'histoire

En réponse au décuplement de la population entre 1965 et 1975 dans la vallée de l’Yerres, la communauté catholique a lancé la construction d’une église à Épinay-sous-Sénart là où, depuis deux siècles, il n’y avait plus de lieu de culte. Édifié en 1971, le centre paroissial est situé au cœur de la ville nouvelle, à proximité du centre commercial principal. Le projet fut confié à l’architecte M. Doucet. Pour minimiser les coûts et rester dans l’enveloppe imposée, l’architecte imagina de mettre en sous-sol du bâtiment, un parking privé destiné aux habitants des immeubles voisins. Ainsi, dès sa conception, le centre paroissial était totalement imbriqué dans la ville.

L’église est dédicacée à saint Damien de Veuster, missionnaire à Hawaï dévoué aux lépreux de l’île de Molokaï. Il mourut de cette même maladie. En hommage à ce sacrifice, les Picpuciens du Val-d’Yerres proposèrent de donner son nom à l’église d’Épinay-sous-Sénart. En 1975, Damien fût béatifié, puis sanctifié en 2009.

[VOIR] La page Facebook de la paroisse

1 Avenue Victor Hugo, 91860 Épinay-sous-Sénart, France

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don