Ensemble, préservons le patrimoine religieux

Visite de chantier de la future église Saint-Joseph-le-Bienveillant à Voisins-le-Bretonneux (78)

Le chantier de construction a démarré au début de l’année 2022.

Point sur l’avancée des travaux lors d’une visite du chantier

par notre équipe avec les responsables du diocèse de Versailles.

Gros plan sur un projet audacieux et prometteur.

 

Une architecture qui allie volume et matière

 

Ce projet remonte à une quinzaine d’années, justifié par « l’absence d’une grande église à proximité des habitants et par un accroissement de la population d’environ 2% par an », explique Bertrand Barthélémy, économe diocésain. De plus, les deux églises les plus proches ont une capacité d’accueil limitée. L’acquisition du terrain date de 2020. La pose de la première pierre a lieu en janvier 2022.
L’ensemble comportera une église (800 places), un presbytère pour deux prêtres, trois grandes salles paroissiales modulables, des salles d’accueil et des bureaux sous le presbytère. Le coût des travaux s’élève à onze millions d’euros avec une participation des Chantiers du Cardinal à hauteur de 10%.

Cliquez ICI pour la video 360°

Point sur l’avancement des travaux

Durant l’hiver 2022/2023, les fondations ainsi qu’un parking souterrain offrant 90 places maximum ont été réalisés. Les coûts élevés empêchant la construction d’un parking en deuxième sous-sol. Fin 2023, l’élévation des murs de part et d’autre de la nef, l’installation de la charpente et l’élévation de l’abside sont finalisées. « La nef  a une forme ovoïde avec des poteaux en V pour soutenir la charpente », précise Hugues Dunoyer, chargé de travaux au sein du diocèse.

Cliquez ICI pour la video  de la voûte

Un projet architectural innovant

Le projet a été attribué au cabinet Agapé Architectes. Il traduit la symbolique biblique de la tente de la rencontre réunissant celle des hommes (la nef) et celle de Dieu (le sommet de l’abside). « L’exploit est d’avoir réussi à proposer une architecture très  expressive, » expliquent les architectes.  Le côté innovant du projet réside dans le fait que « le plafond de la nef  va rejoindre, aux trois quarts de sa hauteur, le sommet de l’abside constituée d’une coque qui accueille le chœur. »

Hugues Desnoyer, membre de l’équipe travaux du diocèse 78 ; Eric Valenza, conducteur des travaux ; Bertrand Barthélémy, économe diocésain 78 ; Alice Fabre, Pierre Orsat, Jean-Pierre Gaspard, Dominique Varry, Patrick de Saint-Martin et Stéphane Guy, reporters bénévoles Chantiers du Cardinal.

La voûte en bois permet une ventilation naturelle. L’utilisation du béton projeté sur 25 centimètres d’épaisseur fait qu’il n’y a pas besoin d’isolation. La couverture sera en zinc. La partie métallerie du clocher (32 mètres) est achevée. Reste à assembler ses trois parties, à procéder à la galvanisation, à le dorer à la feuille d’or et à élever une croix en haut du clocher. Beau défi en perspective !

Deux créateurs pour la décoration intérieure

Après l’étude des projets, par un jury associant le vote de paroissiens, Augustin Frison-Roche est en charge de la décoration intérieure de l’église. Il aura donc à réaliser l’abside, la chapelle de la Vierge, la chapelle du Saint Sacrement, le mobilier liturgique et la croix suspendue. Le mobilier (autel, ambon, sièges) en pierre de Charente, le tabernacle et la croix devant être réalisés avant la consécration de l’église. Augustin Frison-Roche partageant l’intuition que l’intérieur de cette église ne soit pas l’œuvre d’un seul, il a été décidé que, l’atelier Saint-Jean Damascène, qui figure parmi les quatre finalistes, réalisera les fresques du baptistère, avec l’idée d’y représenter les saints qui ont donné leur nom aux cloches  (Saint Pierre au Lac, Sainte Marie-Madeleine, Saint Louis, Saint Martin).

Au cœur de la vie d’un nouveau quartier

Il faut aussi souligner l’intégration de l’église et de son centre paroissial, qui occupent une surface totale de 1700m², à proximité immédiate de l’écoquartier résidentiel du Parc du Lac . L’église est située le long d’une route passante, en bordure de cette résidence en construction qui offre  500 logements livrés à partir de juin fin 2024 et face à un parc.
« Le Diocèse souhaite que cette église devienne aussi un lieu de pèlerinage, par sa taille et sa capacité d’accueil, » rappelle Bertrand Barthélémy.
Ainsi, Saint-Joseph pourra inspirer encore plus de fidèles pour vivre dans la bienveillance.
Les trois cloches, bénies par Monseigneur Crépy en mars 2023 devraient être installées au printemps 2024.
La première messe serait célébrée dans l’église en juin 2024.  La dédicace de la nouvelle église est prévue en septembre 2024.

 

Patrick de Saint-Martin

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don