Un nouvel ascenseur à Saint-Hippolyte pour les personnes à mobilité réduite

Le 4 février 2018, le père Philippe Capelle, curé de l’église Saint-Hippolyte dans le 13e arrondissement de Paris, a inauguré et béni le nouvel ascenseur de la paroisse.

L’ascenseur permettra à chacun d’accéder aux salles de formation, au presbytère et au petit chœur de l’église.

« Il y avait un vrai besoin pour véhiculer les personnes handicapées » explique le père Philippe Capelle. « C’est indispensable de se déplacer, de pouvoir se rassembler à la sortie de la messe, c’est essentiel pour les gens d’avoir ce contact, de sentir cette chaleur ».

La mise en fonctionnement du nouvel ascenseur va permettre aux paroissiens à mobilité réduite d’accéder aux différents étages du bâtiment paroissial. Mais il va surtout faciliter l’accès à la chapelle séparée du chœur par plusieurs hautes marches.

Accolé à l’église, l’immeuble de 5 étages regroupe des salles paroissiales et le presbytère. Un ascenseur, installé il y a une trentaine d’année, permettait déjà d’accéder aux activités paroissiales, mais celui-ci n’autorisait pas le passage d’un fauteuil roulant. Dans un souci d’accueil, mais aussi pour être en conformité avec la législation, il était indispensable de mener ces travaux de mise aux normes. Désormais, les paroissiens pourront emprunter l’ascenseur de la maison paroissiale pour rejoindre la petite chapelle dans laquelle la messe est célébrée en semaine.

L’ascenseur va faciliter l’accès à la chapelle séparée du chœur par plusieurs hautes marches.

"Une obligation réglementaire"

« C’est un très beau projet, parce qu’on part d’une obligation réglementaire, d’un texte de loi qui s’impose à nous, et nous livrons à la paroisse un équipement qui a une vraie utilité pastorale. » explique François Combes, responsable des travaux pour la paroisse. Effectivement l’ascenseur permettra à chacun d’accéder aux salles de formation quelle que soit sa difficulté à se déplacer. « C’est un enjeu tout autre que de cocher une case en face d’un texte réglementaire. »

Déplacement des réseaux, découpage des dalles sur 5 niveaux, déplacement des cloisons, ouverture d’un mur porteur… « ce fut un chantier assez compliqué, mais à l’arrivée nous sommes tous contents du résultat. » assure-t-il.

Et c’est le cas d’Irène qui fréquente la paroisse Saint-Hippolyte depuis 37 ans. « Avant je ne pouvais pas monter dans les étages. Et pour me rendre dans la petite chapelle, deux personnes devaient me soulever péniblement avec mon fauteuil » évoque la paroissienne handicapée de 93 ans. « Heureusement il y avait toujours des gens pour rendre service… mais à présent, les choses seront plus simples. »

Elle en est sûre, ce nouvel ascenseur lui permettra de s’engager toujours plus dans la paroisse ! Elle, et les autres : « Ceux qui n’osaient pas venir, oseront peut-être maintenant ! »

Galerie

Voir l’album

Articles liés

Accessibilité pour le presbytère de la paroisse Saint-Hippolyte

Accessibilité pour le presbytère de la paroisse Saint-Hippolyte

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don