Bâtir l’église Saint-Joseph-Le-Bienveillant à Montigny-Voisins-Le-Bretonneux

Architecte Cabinet Agapé
Coût total 7 500 000 euros
Notre contribution 900 000 euros
Fin du chantier 30/06/2021

Un nouveau lieu de culte pour le diocèse

« Créer des œuvres pour la liturgie est un acte de foi », s’enthousiasment les architectes concepteurs de la nouvelle église Saint-Joseph-le-Bienveillant de Montigny-Voisins-le-Bretonneux : Antoine Pélissier et Benoît Andrier (cabinet Agapé). Le projet prévoit un ensemble de bâtiments destinés à assurer le fonctionnement de la paroisse Montigny-Voisins : église de 800 places dans sa plus grande configuration, accueil, centre de formation, d’animation et administratif ainsi qu’un logement pour les prêtres.

Les Chantiers du Cardinal apporteront 900 000 euros pour l’édification de ce nouveau lieu de culte qui demandera au diocèse un effort financier de 7,5 millions d’euros.

Vue d’architecte de l’église Saint-Joseph-le-Bienveillant.

Accompagner le développement

Le secteur accueillera bientôt 32 000 habitants qui n’ont actuellement à leur disposition pour la messe dominicale aucune église de capacité suffisante pour recevoir la communauté catholique. Aux alentours, on ne compte que deux églises de village de moins de 200 places : Notre-Dame-en-sa-Nativité et Saint-Martin. Un troisième édifice, Saint-Pierre-du-Lac, avait été conçu comme une église de quartier en 1996 avant la fusion des paroisses de Montigny et Voisins. La future église offrira plusieurs possibilités et pourra accueillir 50 personnes dans l’oratoire et jusqu’à 800 dans sa plus grande configuration.

Le nouveau centre paroissial sera érigé sur un terrain actuellement vierge au cœur du quartier de la Remise. Il s’insèrera dans le cadre de la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines qui s’est développée à partir des années 1980. Il se situera à proximité d’autres ambitieux projets architecturaux comme celui du Vélodrome national ou de l’université Versailles-Saint-Quentin.

Une église au cœur de la Foi, un centre au cœur de la vie

Pour les artistes, un édifice religieux est une union entre Dieu et l’Homme ainsi qu’entre les hommes entre eux. L’enjeu du projet, défini par l’Association diocésaine de Versailles, est de réaliser un ensemble permettant à la communauté paroissiale de Montigny-Voisins de se rassembler pour :

  • Pratiquer sa foi seul ou en communauté ;
  • Se réunir pour se former, se retrouver et accueillir toute personne.

Le pari est donc l’adaptation à des assemblées de taille variable dans l’église, l’accueil des différentes générations et l’ouverture aux « chercheurs de Dieu ». Autour de l’église, s’articuleront plusieurs locaux répondant à la volonté de :

  • Mieux accueillir dans un esprit fraternel et solidaire ;
  • Centraliser l’administration de la paroisse ;
  • Loger les prêtres.

Les exigences du projet architectural

Les architectes ont reçu comme ligne directrice de déployer pleinement le sens liturgique du bâtiment-église au cœur de la vie paroissiale. Cette volonté passe par la création d’un vaste narthex, entrée vers le lieu de culte et lieu de « transit » vers les autres espaces d’accueil et de vie. Une grande entrée, pont entre l’extérieur et l’intérieur, donnera sur le parvis et sur le narthex. Elle sera en capacité de drainer des flux importants lors des grandes célébrations. Une deuxième entrée plus modeste permettra un accès direct au centre de formation et d’animation. Enfin, les logements bénéficieront d’une entrée privée.

Pour la paroisse de Montigny-Voisins, un des objectifs principaux était que chacun puisse participer pleinement au déroulement de la liturgie et ce, quelle que soit la taille de l’assemblée. Cette volonté affirmée est dans la droite ligne des préconisations du concile Vatican II. La Présentation générale du Missel romain précise que l’architecture de l’église doit être le reflet de l’assemblée chrétienne.

L’église aura une capacité de 800 places.

Les architectes du cabinet Agapé, Antoine Pélissier et Benoît Andrier, ont collaboré avec le Centre Aletti. Ce centre d’études et de recherches a été créé à Rome en 1993 par le père jésuite Marko Ivan Rupnick à la demande du pape Jean-Paul II. Il est chargé de valoriser la rencontre entre l’Orient et l’Occident chrétiens. Son atelier d’art spirituel a réalisé des œuvres dans toute l’Europe, au Moyen-Orient, en Amérique du Nord et du Sud. Parmi les œuvres les plus connues, figurent les mosaïques de la chapelle Redemptoris Mater, au Vatican et de la façade de la basilique Notre-Dame-du-Rosaire, à Lourdes (France).

Un reportage vidéo diffusé sur KTO revient sur cette collaboration.

Détail des travaux

  • Construction de l’église
  • Centre de formation
  • Logement des prêtres

Podcast

Émission du 18 octobre 2019 : Les chantiers du Cardinal et Saint-Joseph-le-bienveillant à Montigny-Voisins-le-Bretonneux

Arielle Courty, rédactrice en chef de Bâtisseurs, la revue des Chantiers du Cardinal et du site Internet. Journaliste du patrimoine et co-auteur de « Histoires d’églises en Île-de-France » à l’occasion des 80 ans des Chantiers du Cardinal.

Benoît Andrier et Antoine Pélissier, architectes, associés de l’agence AGAPE, concepteurs de la nouvelle église Saint-Joseph-le-bienveillant à Montigny-Voisins-le-Bretonneux (Yvelines)

Galerie

Voir l’album

Avenue de la Pyramide, Voisins-le-Bretonneux

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don