«Notre église d’Asnières a enfin sa dédicace !»

Les paroissiens attendaient depuis plusieurs mois. Le 7 février 2021, Mgr Matthieu Rougé a enfin consacré l’autel de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours à Asnières-sur-Seine. 80 ans après le début de sa construction « notre église entre vraiment dans la paroisse » indique un jeune fidèle. Désormais la communauté souhaite développer des projets autour de la dévotion mariale.

Architecte Archi DS
Coût total 1 267 800€
Notre contribution 60 000€
Lieu Asnières-sur-Seine

VIDEO

Une église ouverte sur l'extérieur

Après la célébration, ils sont quelques-uns à s’approcher de l’autel tout juste consacré pour le voir de près. Quelques minutes plus tôt, dans l’église Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours d’Asnières-sur-Seine, monseigneur Matthieu Rougé, évêque du diocèse de Nanterre, a procédé au rituel de la dédicace : l’insertion des reliques, l’huile répandue sur l’autel et les piliers de l’église, puis l’encens. Autant de gestes qui montrent à la communauté rassemblée que « cette église n’est pas n’importe quel lieu, c’est un lieu qui nous est donné pour que nous entrions dans la pensée du Seigneur. » Autour de l’évêque, le père Didier Rapin, curé de la paroisse, assiste avec son prédécesseur et ses vicaires, au cérémonial. Dans la nef, les fidèles masqués récitent la litanie des saints et entonnent un chant à Marie.

[LIRE] Mgr Rougé : « Consacrer une église c’est un acte magnifique ! »

« Cent ans ou presque après sa construction, notre église a enfin sa dédicace » fait remarquer Amaury, membre de l’équipe paroissiale de Asnières Centre. L’édifice, bâti avec l’aide des Chantiers du Cardinal en 1934, n’avait pas pu être achevé, la Deuxième Guerre Mondiale interrompant les travaux. En 2020, la paroisse lance un chantier d’envergure pour rénover l’intérieur de l’église, mais aussi créer un narthex et surtout remplacer la façade de béton par un mur de verre. La silhouette de l’icône de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours se distingue désormais depuis la rue. « C’est formidable cette église ouverte, se réjouit Muriel, paroissienne depuis 20 ans. L’hiver, lorsque c’est allumé, c’est comme dans les appartements ou les maisons sans rideaux, c’est extraordinaire de voir à l’intérieur de l’église ! »

Mgr Matthieu Rougé dépose l’encens sur l’autel de l’église. (CDC)

Muriel est venue ce dimanche matin avec son fils Grégoire. « Avec cette consécration notre église devient vraiment une église dans notre paroisse, c’est un événement unique, cela n’arrive qu’une fois » s’enthousiasme le jeune homme qui guette le passage de Mgr Rougé. « La dédicace (ou la consécration) d’un autel est faite par un évêque » précise Muriel. Au cours de la cérémonie, Mgr Rougé explique à l’assistance la signification de chacun des gestes qu’il accomplit, en faisant souvent le parallèle avec les sacrements reçus par les fidèles au cours de leur vie : le baptême, la confirmation ou même l’ordination. « Maintenant l’église et l’autel vont s’illuminer, déclare-t-il, comme lorsqu’on donne un cierge allumé à la fin du baptême. »

Le père Didier Rapin est le curé de la paroisse. (CDC)

Devenir un sanctuaire marial

Mais l’évêque de Nanterre rappelle aussi que l’église, le lieu, n’est pas seulement un bâtiment. « L’église n’est pas faite seulement pour que nous puissions nous rassembler, mais pour qu’à partir d’elle nous puissions être envoyés en mission. » Justement, les travaux ont déjà donné l’occasion à la communauté paroissiale de se mobiliser. « Nous avons créé une médaille en s’inspirant de la façade, raconte Amaury. Elle est en train de se répandre partout. »

La façade stylisée a servi d’inspiration pour une médaille. (CDC)

Autour d’Amaury sur le parvis de l’église, les enfants courent, quelques parents discutent à la sortie de la célébration. « Les travaux de ces derniers mois ont donné une belle dynamique à la paroisse, explique-t-il. Il y a eu des travaux et des réunions bien sûr, mais aussi beaucoup de créativité ! » De quoi réjouir celui qui au sein de l’EAP fait partie de la commission Rencontres « pour créer du lien et des moments festifs. »

Relier les paroissiens pour avancer ensemble vers une mission : faire connaître cette église d’Asnières. « À l’origine elle devait être un sanctuaire à la Vierge, rappelle Amaury. Nous allons tout faire pour que cela devienne possible. » En plus de la petite médaille de Notre-Dame, la paroisse organise dans les prochain mois un concert de la chanteuse Natasha Saint-Pierre. « Elle est très attachée à la Vierge » commente le paroissien. « L’idée c’est de créer une émulation et une participation autour du rayonnement de Marie qui va nous accompagner pour nous rapprocher de Jésus et du Père. »

«L’église est faite pour que nous puissions être envoyés en mission.» a rappelé Mgr Rougé. (CDC)

31 Rue Albert 1er, 92600 Asnières-sur-Seine

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don