« Ensemble, bâtissons l’église Saint-Jean-XXIII » de Clichy-sous-Bois

Rassemblés autour de leur évêque, Mgr Pascal Delannoy, les fidèles du diocèse de Saint-Denis (93) ont participé au pèlerinage à Notre-Dame-des-Anges à Clichy-sous-Bois. « Ensemble, bâtissons l’Église » a proposé Mgr Delannoy, reprenant à la fois le thème de la journée et rappelant que la construction de l’église Saint-Jean-XXIII dans le sanctuaire vient justement de débuter.

Lancer l'année pastorale

Cette année, les pèlerins ont remarqué la grosse pelleteuse jaune, à côté de la petite chapelle Notre-Dame-des-Anges, à Clichy-sous-Bois (93). Un engin de chantier assez inhabituel dans ce sanctuaire du diocèse de Saint-Denis. Mais cette année, le traditionnel pèlerinage n’avait rien d’habituel en raison des mesures liées à la covid-19 : pas de marches le matin depuis les paroisses alentours, ni de temps d’enseignement à l’arrivée, encore moins de pique-nique. Seule la messe en milieu d’après-midi a pu être maintenue. « C’est vrai qu’il y a moins de monde, sans doute moitié moins de pèlerins que l’an dernier » souffle l’un des bénévoles chargé d’installer les barrières métalliques conduisant les fidèles jusqu’à la prairie ombragée où est célébrée la messe. Pourtant, quelques 350 personnes sont quand même venues. Dûment masquées, elles prennent place sur des chaises en plastique largement espacées pour respecter les consignes sanitaires.

Le 13 septembre 2020 le diocèse de Saint-Denis se rassemble pour le traditionnel pèlerinage à Notre-Dame-des-Anges. (CDC)

« Ce pèlerinage rassemble tout le monde, souligne François Jaulme, bénévole pour l’organisation de l’évènement, chargé également de la Pastorale sacramentelle et liturgique dans le diocèse. La pastorale des jeunes propose souvent une soirée de louange suivie d’une veillée, les services et mouvements se rencontrent… En fait, depuis que monseigneur Olivier de Berranger (evêque de Saint-Denis 1996-2009) a relancé ce pèlerinage, il marque le moment de la rentrée pastorale pour le diocèse. »

En 2020, le thème retenu pour ce pèlerinage avait un lien avec l’actualité du sanctuaire : « Ensemble, bâtissons l’Église ». Ce que ne manque pas de rappeler l’évêque de Saint-Denis, monseigneur Pascal Delannoy, aux fidèles rassemblés autour de lui : « Bâtissons ensemble l’Église, vous devinez pour quelles raisons nous avons choisi ce thème. Pour nous rappeler que nous sommes tous des pierres vivantes de l’Église certes, mais pour dire et souligner que les travaux de notre future église Saint-Jean-XXIII ont débuté !»

« Bâtissons ensemble l’église (Saint-Jean-XXIII) » a lancé Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis aux fidèles. (CDC)

Une nouvelle église dans le sanctuaire

Dans l’assemblée, Marie-Hélène et son mari Gérard, écoutent l’homélie de l’évêque avec attention. Ils sont venus de Montreuil pour ce pèlerinage. Et découvrent qu’une nouvelle église va sortir de terre dans leur diocèse. « On est content, se réjouit Gérard, Ceci dit, je n’ai pas vu les plans… Je me demande ce que cela va donner à côté de la chapelle ancienne, mais cela a été prévu je suppose… » Le couple pense déjà à revenir lorsque les travaux seront terminés, en 2021. « Dans un an, avec masques ou sans masques, nous serons ici pour consacrer, dans la joie, notre nouvelle et magnifique église! » prévient déjà monseigneur Delannoy.

[VOIR] Le projet de construction de l’église Saint-Jean-XXIII

Après la messe, deux dames s’approchent des barrières de chantier pour essayer de visualiser cette église Saint-Jean-XXIII, dont la photo est affichée sur un grand panneau. Pour le moment, il n’y a pas grand chose à voir à part les arbres coupés et le terrain aplani par la pelleteuse. Les dames s’arrêtent ensuite devant les trois croix de bois, souvenirs des trois marchands et du miracle à l’origine de ce pèlerinage*, pour une petite prière avant de partir.

Sur le site du sanctuaire, trois croix de bois rappellent le miracle des marchands sauvés par un ange en 1212 dans la forêt de Bondy. (CDC)

Pour Armande, sacristine à la petite chapelle depuis 6 ans, « cette nouvelle église, c’est une joie, une bénédiction ! Assez souvent, des groupes de personnes âgées viennent au sanctuaire, ça sera mieux pour elles. » Le nouveau bâtiment permettra d’accueillir plus largement les pèlerins pour une journée ou quelques heures. Les nouveaux espaces sont conçus pour être modulables : de la nef aux salles de réunions. L’étage est réservé à la communauté des Sœurs franciscaines missionnaires de Marie qui aura en charge l’accueil et l’animation du sanctuaire.

*En 1212, trois marchands traversant la forêt de Bondy furent attaqués par des bandits. Ligotés à des arbres, ils prièrent la Vierge de les secourir. Un ange vint les libérer de leurs liens. Les marchands et leurs familles revinrent sur les lieus l’année suivant, donnant ainsi naissance au pèlerinage à Notre-Dame-des-Anges.

Les travaux de construction de l’église Saint-Jean-XXIII à Clichy ont débuté en septembre 2020, ils doivent s’achever à l’été 2021. (CDC)

Une église qui attire

Armande, la sacristine, en est convaincue, la nouvelle église attirera du monde, pas seulement les gens de Clichy. Car le sanctuaire de Notre-Dame-des-Anges a une place très importante pour les catholiques de Saint-Denis. En témoignent les nombreux ex-voto qui tapissent les murs de la petite chapelle Notre-Dame. « Certains habitaient ici, ils ont déménagé mais reviennent, relate la vieille dame. Il y a des gens qui sont très attachés, l’autre jour un monsieur me racontait qu’il y avait été baptisé… » Le sanctuaire est également très fréquenté par les communautés chaldéenne et tamoule. « Dans quelques semaines, si les conditions le permettent, les tamoules viendront à leur tour en pèlerinage à Notre-Dame » précise François Jaulme.

De nombreux ex-voto tapissent la petite chapelle Notre-Dame-des-Anges, un lieu très fréquenté par de nombreux fidèles du diocèse de Saint-Denis. (CDC)

Et il est fort possible que la nouvelle église attire plus largement que les seuls chrétiens du quartier. Le sanctuaire est situé sur le passage qui mène au nouveau tram T4 et à l’arrêt « Notre-Dame-des-Anges ». Durant la messe ce dimanche après midi, un certain nombre de riverains a emprunté cette allée Jean-Jaurès cheminant au milieu des arbres. Les travaux du Grand Paris et le tram donnent une certaine visibilité au sanctuaire et à l’Église dans le diocèse de Saint-Denis. « C’est un beau message de construire une église dans le 93 » souligne Armande.

Ce nouveau lieu de culte deviendra aussi un pôle important pour les services et mouvements du diocèse, invités à l’utiliser pour se rassembler et bénéficier de l’atmosphère spirituelle du sanctuaire et des commodités d’un bâtiment neuf. « On espère bien qu’une nouvelle dynamique va se créer grâce à cette nouvelle église, indique François Jaulme, il y aura du renouveau, c’est un signe d’espérance pour le diocèse. »

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don