Mgr Michel Pansard : «L’église, édifice de pierres, est l’image du temple que nous sommes»

Le 19 décembre, Mgr Michel Pansard dédicacera le nouvel autel de l’église Saint-Damien-de-Veuster à Épinay-sous-Sénart. Une célébration qui marque aussi la fin d’un chantier de rénovation pour cette paroisse. À l’occasion de cette messe, l’évêque d’Évry-Corbeil-Essonnes évoque le soutien des Chantiers du Cardinal dans son diocèse.

Rénover l'église, dédicacer l'autel

-Vous célébrez la messe du jubilé de l’église d’Épinay-sous-Sénart, pourquoi est-ce important que l’évêque se rende sur place ?

-Cela marque la fin de travaux, même s’ils sont achevés depuis quelques mois, la célébration était reportée à cause du covid-19. Ma visite est aussi un soutien aux fidèles de cette église Saint-Damien-de-Veuster, pour qu’ils soient une communauté vivante, temple du Saint Esprit. Car, c’est cela fondamentalement le sens d’une église : l’édifice de pierres n’est que l’image d’un autre temple, que nous sommes.

Mgr Michel Pansard, évêque du diocèse d’Évry, lors d’une célébration dans la cathédrale. (ADECE)

-Connaissez-vous cette église d’Épinay ?

-Je l’ai vue avant les travaux et j’ai visité plusieurs fois le chantier. Avant même que j’arrive, la question de la rénovation de l’église était posée. Le projet d’aménagement de l’espace autour de l’édifice, lancé par la mairie nous a poussé à accélérer. Nous nous sommes calés sur ce chantier municipal, et finalement c’est nous qui avons tenus les délais, la mairie a encore un peu de retard.  Nous souhaitions nous inscrire dans ce projet plus large, tout en restant dans nos capacités financières.

[VOIR] La rénovation de l’église d’Épinay-sous-Sénart

-Cette église n’était pas très visible avant les travaux…

-Oui maintenant, avec la cloche et la croix sur la façade, il a quelque chose qui le manifeste un peu plus Elle reste une église au milieu des immeubles, à la différence d’une église au milieu du village où le clocher dépasse tout. Ici, ce sont toujours les immeubles avec de nombreux étages qui dominent.

Vue de l’église Saint-Damien-de-Veuster à Épinay-sous-Sénart après rénovation. (Crédit paroisse)

-Que vous ont dit les paroissiens de Saint-Damien-de-Veuster lors de vos rencontres ?

-La première fois, ils m’ont interpellé et demandé quand démarraient les travaux. J’avais répondu qu’on travaillait sur le sujet. Le premier projet était trop important vis-à-vis de nos capacités financières, il y a eu un beau travail pour préciser ce qu’on pouvait faire. Car ce n’est pas simplement relooker l’extérieur de l’église ! L’intérieur a aussi été rénové, avec des salles paroissiales et les aménagements nécessaires. Ce dimanche [19 décembre 2021] sera l’occasion aussi de consacrer un nouvel autel.

Sur le chantier de rénovation de l’église Saint-Damien à Épinay. Au fond, derrière la verrière, l’oratoire a été agrandi. (Crédit CDC)

-Une dédicace d’autel, c’est aussi un moment important dans la vie d’un évêque ?

-Je rappelle souvent qu’à l’occasion d’une dédicace d’un autel ou même d’une église, on fait sur l’autel (ou l’édifice) les mêmes gestes que sur un baptisé. Avec de l’eau (l’aspersion) et de l’huile (le saint chrême). Cela nous rappelle qu’il y a toujours un rapport très fort entre ce que nous sommes, la liturgie que nous célébrons et le bâtiment dans lequel cette liturgie s’inscrit.

-Dans le diocèse d’Evry, une autre église est en chantier, à Brétigny-sur-Orge, la connaissez-vous ?

-Oui, je me suis déjà rendu à l’église Saint-Paul. Elle jouxte une école. Le chantier de rénovation est provoqué justement par des travaux dans l’établissement scolaire. Il a fallu revoir les parcelles entre l’église et l’école, reconstruire une salle paroissiale… On en profite aussi pour faire des travaux nécessaires sur cette église : il faut consolider une grande verrière qui n’est plus aux normes. Les travaux concernent également l’étanchéité, le sol, le chauffage. Tout ce que nous connaissons bien dans nos habitations mais à une autre échelle de surface et de volume !

[VOIR] Le projet de rénovation à Brétigny-sur-Orge

-Dans votre diocèse, essayez-vous de rationaliser les travaux, par exemple en profitant du lancement de chantiers, comme celui l’école à Brétigny-sur-Orge ?

-Oui, quand cela est possible et qu’on a les capacités pour ces travaux. Un diocèse ne peut pas s’engager sans savoir à l’avance où il va. Il s’agit de ne pas payer le double ce qui était prévu par exemple.

Mgr Pansard à Bretigny

Mgr Michel Pansard, lors d’une célébration en l’église Saint-Paul de Brétigny-sur-Orge. (Crédit paroisse)

Les chantiers en cours dans le diocèse d'Évry

-Voyez-vous, comme dans les diocèses de Meaux ou Pontoise, des mouvements de population ?

-Le diocèse d’Évry – donc le département de l’Essonne – accueille actuellement 15 0000 habitants supplémentaires par an, soit 150 000 personnes nouvelles en 10 ans. On passera de 1 300 000 à 1 450 000 habitants dans 10 ans, alors qu’en 1966 lors de la création du diocèse, il n’y avait que 450 000 personnes en Essonne ! Cela donne une idée de la croissance de la population de ces départements. D’après moi, cela est lié d’abord au coût de l’immobilier à Paris et en Petite Couronne. Il y a aussi un élément nouveau depuis le covid-19 : le télétravail. Un certain nombre de familles, confinées dans des appartements, cherchent un habitat où il y a un peu plus d’espace et de vert. On les voit arriver en particulier dans le sud du département. Enfin, quand les familles s’agrandissent, elles recherchent aussi des logements plus grands et quittent Paris pour les départements de la deuxième couronne.

[LIRE] Mgr Nahmias : «Le diocèse aura besoin de bâtir des locaux»

Le projet de l’église Saint-Pierre dans la ville

L’église Saint-Pierre bâtie en 2016 dans un nouveau quartier de la ville Saint-Pierre-du-Perray (ADECE)

-Quels sont les grands chantiers dans votre diocèse ?

-La dernière grande construction nouvelle remonte à 2016 : l’église à Saint-Pierre-du-Perray, pour laquelle les Chantiers du Cardinal ont été sollicités. Ils apportent actuellement un soutien pour la chapelle à l’intérieur du centre Teilhard de Chardin, sur le plateau de Saclay. Il sera inauguré dans un an. Désormais, il s’agit surtout de rénovation et de mise aux normes. Le diocèse possède plusieurs bâtiments construits après 1905, en particulier après les années 1940, avec l’extension de la population dans la banlieue. Ces nombreuses constructions – souvent en béton – nécessitent de l’entretien. En plus de poursuivre ce travail de mises aux normes, je suis attentif aux presbytères et aux conditions d’habitat des prêtres. Il faut des logements à la fois décents mais aussi respecter les préconisations qui nous sont faites lorsqu’il s’agit de recevoir des personnes. Il ne suffit pas de le déclarer, cela passe par des aménagements concrets : avec des bureaux, des lieux d’accueils qui sont distincts des espaces personnels ou du lieu d’habitation.

-Comment voyez-vous l’action des Chantiers du Cardinal dans votre diocèse ?

-Pour nous c’est un soutien ! À Chartres, dont j’ai été évêque entre 2006 et 2017, il y a 450 églises mais seule une dizaine sont à la charge du diocèse. À Évry, la proportion est différente, environ 70 églises sont propriétés du diocèse. Donc nous n’aurions pas la capacité de les entretenir sans le soutien des Chantiers du Cardinal. C’est une aide relativement récente, comme pour les diocèses de Versailles, Meaux et Pontoise, cela remonte à 2012.

Le message de Noël de Mgr Pansard

-Dans quelques jours les chrétiens célèbreront Noël, que souhaitez-vous partager avec les lecteurs ?

-À Noël nous entendons ces paroles : « Il est venu demeurer parmi nous » (Jean 1,14). C’est Dieu qui, en son fils, fait tout le chemin pour nous rejoindre et se fait l’un d’entre nous. Il ne vient pas en coup de vent, Il vient demeurer parmi nous. Le verbe demeurer et la demeure vont ensemble. La fête de Noël c’est non seulement comment nos constructions, nos bâtiments, mais aussi nos propres vies, sont des demeures pour accueillir celui qui vient et qui ne cesse de faire du neuf ; parce qu’il y a encore du neuf à faire dans nos vies !

Voir aussi

Consécration de l’église Saint-Pierre à Saint-Pierre-du-Perray (91)
13.10.2017 Article

Consécration de l’église Saint-Pierre à Saint-Pierre-du-Perray (91)

Épinay-sous-Sénart : une église rénovée au cœur d’un quartier
10.12.2020 Article

Épinay-sous-Sénart : une église rénovée au cœur d’un quartier

Brétigny-sur-Orge (91) : au cœur des travaux de l’église Saint-Paul
04.11.2021 Article

Brétigny-sur-Orge (91) : au cœur des travaux de l’église Saint-Paul

Mgr Lalanne : « On a besoin de se rassembler dans des lieux portant à la prière »
18.06.2021 Article

Mgr Lalanne : « On a besoin de se rassembler dans des lieux portant à la prière »

Mgr Nahmias : « Le diocèse de Meaux aura besoin de bâtir des locaux »
19.08.2021 Article

Mgr Nahmias : « Le diocèse de Meaux aura besoin de bâtir des locaux »

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don