Images et lumière, une exposition sur le vitrail contemporain

L’art liturgique inspire toujours autant les artistes. Le Centre international du vitrail de Chartres met en valeur une soixantaine d’œuvres contemporaines ayant trouvé place dans 28 projets achevés entre 2015 et 2019. L’exposition dure jusqu’au 31 décembre 2019.

Plus de 60 oeuvres pour 28 chantiers

Plus de 60 œuvres, conçues entre 2015 et 2019 par 19 artistes contemporains sont exposées dans les grandes salles voûtées du XIIIe siècle du musée du Centre international du vitrail, à deux pas de la cathédrale Notre-Dame de Chartres. Dans les grandes salles voutées du XIIIe siècle ont pris place vitraux originaux, panneaux d’essais, épreuves d’artistes… Ces œuvres témoignent du dialogue majeur entre la pensée artistique et celle, toute spirituelle, à l’origine d’édifices monumentaux de notre patrimoine architectural historique et actuel.

Vitraux du père Kim En Joong dans la chapelle de l’école Lacordaire, Marseille.

Des vitraux monumentaux

Mur vitrail de l'église Saint-Joseph à Montigny-lès-Cormeilles.

Mur vitrail de l’église Saint-Joseph à Montigny-lès-Cormeilles.

Cette réunion exceptionnelle d’œuvres offre l’occasion de découvrir 28 grands chantiers de vitraux qui viennent de s’achever en France. Figuratifs ou Abstraits, plusieurs vitraux monumentaux sont présentés. Parmi ces réalisations, est exposée la maquette de plus de cinq mètres de long et trois mètres de haut du grand vitrail de Thierry Boissel qui ornera la nouvelle église Saint-Joseph à Montigny-Lès-Cormeilles (Val-d’Oise). Ce mur de verre de 120 m2, éclairé de l’intérieur, irradiera vers la rue racontant une lumière qui vient de l’intérieur. Véritable prouesse technique, il est composé de rayures multicolores en verres émaillés sans aucune ossature métallique et donc sans ombre. « Les vitraux monumentaux présentés dans l’exposition, comme celui de Thierry Boissel, sont de véritables murs de verre, passeurs d’une lumière magnifiée pour une architecture totalement repensée », peut-on lire sur le site du Centre international du vitrail.

Une intensité de commandes

Les œuvres présentées ont toutes fait l’objet d’une commande pour des édifices religieux Selon Jean-François Lagier, directeur du Centre international du vitrail, « on constate depuis les vingt dernières années une intensité, un dynamisme et une continuité dans cette montée des commandes. Beaucoup d’autres œuvres n’ont malheureusement pas pu être présentées dans l’exposition ! ».  On pense à Udo Zembok, créateur de l’arc verrier de la cathédrale Notre-Dame de Créteil). Ici présent pour trois autres réalisations : centre spirituel du diocèse de Lyon, chapelle Saint-Jaoua à Plouvien (Finistère) et ancien prieuré de Saint-Ayoul à Provins (Seine-et-Marne).

Vitraux des Ateliers Loire pour l’église Sainte-Thérèse-de-l’enfant-Jésus, Chatou.

Les ateliers mis à l'honneur

Les artistes et les ateliers, également mis à l’honneur, mène constamment des recherches pour sublimer le verre. Cette exposition donne ainsi la possibilité d’admirer comment ce matériau a été transformé selon de multiples techniques. On peut le ressentir, le toucher… « La mise en œuvre évolue constamment, souligne Jean-François Lagier. La technique du vitrail au plomb est présente bien d’autres comme le thermoformage sont utilisées »

Patrick Rimoux, pour l’église Saint-Ignace à Paris 6e, a ainsi créé des vitraux pour le triforium, espace sans contact avec l’extérieur. Il a réalisé un artefact artistique qui produit de la lumière grâce à des leds. « Il participe ainsi à un aménagement sacré et liturgique ».

Hervé Loire a lui répondu à une commande pour l’église Notre-Dame à Sablé-sur-Sarthe (Eure-et-Loir). Il est à la fois artiste et maître verrier et a travaillé à de très nombreuses reprises pour des projets des Chantiers du Cardinal et a participé à la conférence organisé à l’occasion du dernier Salon international du patrimoine culturel

Vitraux des Ateliers Loire à Sablé-sur-Sarthe.

De l'image à l'invisible

Selon Jean-François Lagier, le commissaire de l’exposition, « Les attentes des maîtres d’ouvrage et du public s’orientent aujourd’hui vers un retour des images, conçues non seulement pour remplir un format dans l’architecture, mais destinées aussi à dominer l’espace dans le bâtiment ». Alban de Chateauvieux a ainsi créé pour l’église du Sacré-Cœur (dite des Colimaçons) à La Réunion une véritable bande dessinée de verre. Au travers de ces œuvres, poursuit-il, « il faut apprendre à reconnaître dans l’image moins la ressemblance avec le modèle que tout ce qui la rend différente, prégnante de la vision de l’artiste et de l’expression de l’invisible. Entre le figuratif et l’abstrait, la position des artistes alterne pour transcender les réalités concrètes. D’une œuvre à l’autre, le regard est toujours vision, lumière révélée ».

Église du Sacré Cœur, Saint Leu, La Réunion

Un art non figuratif toujours d'actualité

Ce retour de l’image est à mettre en parallèle avec des œuvres non figuratives. Jean-François Ferraton, sculpteur qui a également très souvent travaillé pour les Chantiers du Cardinal, a travaillé sur le thème de l’ondulation pour l’église abbatiale de Silvanès (Aveyron) dans un esprit cistercien.

Les autres artistes invités : Jean-Paul Agosti, Arcabas (décédé en 2018), Joost Caen, Paul Challan-Belval, Alban de Chateauvieux, Hortense Damiron, Véronique Ellena, Kim En Joong, Bernard Foucher, Gérard Garouste, Bang Hai Ja, Pierre Le Cacheux, Jacques Loire, Malel.

Informations pratiques

Exposition du 23 novembre 2018 au 31 décembre 2019

Musée du Vitrail – 5, rue du Cardinal-Pie, 28000 Chartres (à 50 m de la cathédrale)

Tél : 02 37 21 65 72 – mail : contact@centre-vitrail.org   site : www.centre-vitrail.org

Ouvert tous les jours du lundi au vendredi : 9 h 30 – 12 h 30 / 13 h 30 – 17 h 45, les samedis : 10 h – 12 h 30 / 14 h 30 – 17 h 45, les dimanches et jours fériés : 14 h 30 – 17 h 45

7 € (tarif réduit : 5,50 €)

Galerie

Voir l’album

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don