Nous rénovons pour permettre l’existence de lieux de culte catholiques

Chaque année, les Chantiers du Cardinal engagent plusieurs millions pour rénover des églises et des bâtiments paroissiaux en Île-de-France. Ils participent également au grand plan de mise en accessibilité des édifices lancé par les diocèses. Cette action permet de rendre les églises plus accueillantes, d’assurer un cadre de vie décent aux prêtres et de fournir des locaux adaptés pour la pastorale.

Chiffres clés

30 projets lancés ou achevés chaque année
456 églises à la charge des diocèses d’Île-de-France
1905 Loi de séparation des Églises et de l’État

« Quelques pharisiens, du milieu de la foule, dirent à Jésus: Maître, reprends tes disciples. Et il répondit: Je vous le dis, s’ils se taisent, les pierres crieront ! »
Évangile selon saint LUC, 19

Église Saint-Stanislas-des-Blagis

Rénovation du clocher de l’église, 2017.

Jusque dans les années 1970, les Chantiers du cardinal s’étaient essentiellement consacrés à la construction de nouvelles églises. Depuis, ils ont assuré plusieurs milliers de rénovations. Certaines églises historiques dont ils avaient soutenus la construction, comme l’église Saint-Stanislas-des-Blagis à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine) (photo ci-dessus) bâtie en 1936 ou encore l’église Notre-Dame-de-L’Assomption-des-Buttes-Chaumont à Paris 19e bâtie en 1960 ont connu plusieurs chantiers de restauration ou aménagement de locaux.

 

Depuis 60 ans, des milliers de rénovations

« Par votre solidarité, faites surgir l’espérance », exhortait le cardinal Jean-Marie Lustiger accompagné du père Thizon en tant que secrétaire général des Chantiers du Cardinal. Quelques années plus tard, en 2005, une lettre de mission est signée par les 4 évêques de la Petite Couronne : Mgr André Vingt-Trois, archevêque de Paris, Mgr Gérard Daucourt, évêque de Nanterre, Mgr Olivier de Berranger, évêque de Saint-Denis et Mgr Daniel Labille, évêque de Créteil. Elle précise que les Chantiers du Cardinal sont : « Une œuvre d’Église, au service des paroisses et des prêtres.

Trois missions essentielles lui sont alors assignées :

  • Assurer l’existence de lieux de culte et de prière ;
  • Assurer un cadre de vie décent aux prêtres ;
  • Fournir des locaux adaptés pour la pastorale.

On peut bien sûr ajouter à cela la construction de nouvelles églises leur embellissement et le grand plan de mise aux normes accessibilité.

Église Sainte-Marie-des-Fontenelles

Travaux de rénovation dans l’église Sainte-Marie-des-Fontenelles en 2017.

Une solidarité entre les diocèses

Cette lettre de mission rappelle également un principe fondamental de la fondation des Chantiers du cardinal : la solidarité.
Certaines églises n’avaient pu être pourvues de clochers et de cloches faute de moyens au moment de leur construction. C’est un manque que depuis des années, l’œuvre s’emploie à pallier.

A l’époque de la fondation de l’œuvre, le cardinal Jean Verdier appelaient les catholiques des quartiers aisés à donner pour que les habitants des quartiers peu favorisés aient une église proche de chez eux. Il lancerait aujourd’hui le même appel pour qu’ils bénéficient d’un lieu de culte digne et accueillant. En effet, aujourd’hui, nombre des églises et bâtiments paroissiaux construits depuis 1931 souffrent des outrages du temps et nécessitent d’importants travaux souvent urgents comme l’église du Saint-Esprit à Meudon-La-Forêt (Hauts-de-Seine).

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don
Automatique Popin
Pas de ville dans l'église