Renforcer le toit de Notre-Dame-des-Noues à Franconville

Architecte Rémy Lacau
Coût total 1 500 000 €
Notre contribution 375 000 €
Fin du chantier 31/08/2020

De l'eau de pluie sur l'autel

À Franconville (Val d’Oise) le clocher de l’église Notre-Dame-des-Noues se voit de loin, il mesure plus de 31 mètres ! Un signal de la présence catholique dans ce quartier sorti de terre dans les années 1960. Mais aujourd’hui le clocher vitré n’est plus étanche. Les jours de pluie, l’eau tombe directement sur le maître-autel situé en dessous. La toiture particulière de l’église nécessite une intervention urgente.

L’église de Franconville (Karine Desgeorges/CDC)

Ces travaux font partie du plan de rénovation de trois toits d’églises dans le diocèse de Pontoise. Dans la ville voisine, Eaubonne, c’est l’église Notre-Dame-de-l’Assomption qui fait aussi l’objet de travaux. Les Chantiers du Cardinal sont sollicités pour ces deux projets pour lesquels ils apportent 750 000 euros. La troisième église, Sainte-Marie-des-Peuples, bénéficie également du soutien financier des Chantiers du Cardinal.

Un signe dans le quartier

Édifiée en 1968, Notre-Dame-des-Noues à Franconville a l’âge du quartier de l’Épine Guyon. Elle est située près d’un centre commercial et de l’annexe de la mairie. Une école et une maison de retraite sont aussi toutes proches. L’église est bien fréquentée, de nombreux rassemblements paroissiens et même du doyenné s’y déroulent, le bâtiment peut accueillir plus de de 600 personnes. Des salles de réunion et un logement complètent l’ensemble.

« Il est hors de question de dire que les travaux de rénovation coûtent trop cher et qu’on ferme l’église » explique Jean-Yves Marchon, économe du diocèse. Comme à Eaubonne ou Cergy, l’église de Franconville est bien implantée, elle répond aux besoins des paroissiens et participe à la vie du quartier. Mais la facture de rénovation de la toiture est lourde, car l’architecture du bâtiment est particulière. « Refaire les toits [des églises de Franconville et Eaubonne] en conservant le style, tout en répondant aux contraintes réglementaires a un coût, en particulier au niveau des études. » précise l’économe. La mise aux normes d’accessibilité des bâtiments recevant du public plombe le budget du diocèse qui doit aussi assurer l’entretien des autres locaux dont il est propriétaire.

L'église est située près de l'annexe de la mairie et d'un centre-commercial.

L’église est située près de l’annexe de la mairie et d’un centre-commercial. (Karine Desgeorges/CDC)

Étudier avant de renforcer

Plomb, amiante, insectes… des études sont en cours. Il s’agit aussi d’évaluer l’état de pourrissement du bois de la charpente, à certains endroits il est largement humide. Les plaques du toit ne sont plus étanches depuis bien longtemps, alors même que les bénévoles du diocèse ont participé autant que possible à des travaux d’entretien. Les infiltrations d’eau laissent des traces très visibles sur les murs de l’église ou les plafonds des sanitaires. L’eau tombée du ciel met en péril le bâtiment et ses occupants lorsqu’elle ruisselle près des prises électriques.

Vue du clocher vitré de l'église.

Vue du clocher vitré de l’église. (Pierre Orsat/CDC)

Aujourd’hui les travaux sont donc indispensables mais avant même de penser à rendre le toit étanche, il faut s’assurer que la structure est en bon état. Avec sans doute un travail sur la répartition des charges pour éviter l’écroulement. Comme la réglementation concernant la résistance au vent et à la neige a largement évolué, les travaux devront donc respecter les normes. Voire aller plus loin :  « Nous faisons faire des bilans thermiques pour réviser l’isolation. La réglementation va se durcir sur ce point, il faut se projeter sur 30 ans. » ajoute Jean-Yves Marchon.

Détail des travaux

  • Études sur la charpente
  • Réfection de la couverture et du clocher vitré
  • Mise aux normes

Galerie

Voir l’album

En savoir plus

Préserver l’église Sainte-Marie-des-Peuples à Cergy (95)
13.12.2018 Projet

Préserver l’église Sainte-Marie-des-Peuples à Cergy (95)

Eaubonne : réparer le toit de Notre-Dame-de-l’Assomption
23.08.2019 Projet

Eaubonne : réparer le toit de Notre-Dame-de-l’Assomption

6 Rue des Hayettes, Franconville

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don