Un café paroissial et solidaire à Saint-Mandé (94)

Architecte En cours de sélection
Coût total 230 000 €
Notre contribution 70 000€
Fin du chantier 31/01/2021

Présentation du projet

[MàJ] En octobre 2020, les travaux de construction du café ont commencé.

Suite au synode diocésain « Avec Lui, prendre soin et partager la joie de l’Évangile», la paroisse de Saint-Mandé (Diocèse de Créteil) a imaginé un projet destiné plus particulièrement aux jeunes. Elle va ouvrir un café paroissial dans des locaux à proximité de l’église, du collège et du lycée Saint-Michel et de l’école primaire Notre-Dame.

Les Chantiers du Cardinal sont sollicités à hauteur de 70 000 euros pour ces travaux. Le café devrait ouvrir en janvier 2021, après 6 mois de travaux.

Le café sera bâti dans la cour des locaux paroissiaux. (Paroisse/CDC)

Rejoindre les jeunes Saint-Mandéens

« Un mouchoir de poche ». C’est ainsi que le père Arnaud Bonnassies qualifie le secteur où sera bâti le café de la paroisse de Saint-Mandé. « C’est une synergie intéressante, il y a l’église, l’école primaire avec 400 enfants, le collège, le lycée avec 2 000 élèves et la paroisse. » Le café donnera sur la rue principale de Saint-Mandé. Une situation idéale pour s’ouvrir à tous, même si l’objectif est d’abord de toucher les jeunes. « On voit que les collégiens et les lycéens restent beaucoup dans le secteur lors des pauses, raconte le curé. C’est donc l’endroit idéal pour être au plus près d’eux. »

Les locaux sont situés à quelques mètres de l’église, près d’une école et d’un collège-lycée. (VAM/CDC)

Pour le père Bonnassies, les jeunes représentent l’une des « périphéries » chères au pape François et que l’Église se doit de rejoindre. Pour cela quoi de mieux qu’un lieu « sympa, pour eux. D’autant que cette offre n’existe pas à Saint-Mandé. » Le café s’inspirera de modèles existants, comme le Dorothy à Paris ou le Simone à Lyon. « Ils sont un peu comme des grands frères, reconnaît le père Bonnassies, mais j’ai moi même plusieurs années d’expérience au sein de la mission jeunes du Chemin neuf. Il y a toujours un KawaCo proposé, par exemple lors du festival pour les jeunes organisé par le Chemin neuf : Welcome to Paradise »

Situé à l’Est de Paris, Saint-Mandé est une des communes les plus denses du Val-de-Marne. La paroisse (et sa voisine, Saint-Louis-de-Vincennes) est confiée depuis 5 ans à la communauté du Chemin Neuf. « La communauté catholique de Saint-Mandé est très ancrée depuis longtemps dans la ville, analyse le père Bonnassies. Les familles qui habitent ici sont plutôt aisées. Depuis 20 ans, il y a aussi une communauté juive importante. »

Les travaux ont commencé en octobre 2020. (CDC)

Un café «Église verte»

Ouvert presque tous les jours de la semaine, le café paroissial de Saint-Mandé (son nom n’est pas encore connu) affichera clairement son orientation chrétienne mais ne sera pas réservé aux seuls croyants, bien au contraire. « Ce café, on le voit comme un parvis, c’est-à-dire un lieu de rencontre entre l’Église et le monde, précise le père Bonnassies. C’est un café qui a du sens, je souhaite que les gens ne ressortent pas de là comme ils sont entrés ! »

Le café disposera d’une terrasse végétalisée. (Paroisse de Saint-Mandé)

Un lieu avec du sens, c’est d’abord un lieu vert… c’est-à-dire le plus en phase possible avec l’encyclique « Laudato Si ». La paroisse est déjà engagée dans la démarche « Église verte ». Elle vérifiera, par exemple, à limiter les déchets du café et à préciser l’origine des produits au maximum. Donner du sens à un acte de consommation ici à Saint-Mandé, mais ailleurs aussi. Le café dégusté au comptoir pourra apporter de l’aide à une association œuvrant au bout du monde, dans une démarche solidaire, qui sera expliquée au client.

Un vrai café

Au total, ils seront une quarantaine de bénévoles, organisés selon un agenda précis, pour tenir le café, en plus d’une personne salariée. Le café paroissial accueillera les clients en journée. Le soir et le dimanche, il deviendra « une salle paroissiale supplémentaire et sympa » ajoute le père Bonnassies.

Entièrement vitré sur toute la longueur de la rue Charles-de-Gaulle, le café sera bien visible et disposera d’un rez-de-chaussé avec un bar et une petite scène. À l’étage, le toit-terrasse donnera l’occasion aux clients de profiter de la vue sur l’église. Une petite restauration est prévue, avec plutôt des produits locaux et du fait-maison. Les travaux devraient commencer à l’automne 2020, l’ouverture est prévue pour janvier 2021.

Vue intérieure du café. (Paroisse de Saint-Mandé)

Le détail des travaux

  • Construction d’un bâtiment de 84m2 sur deux niveaux
  • Aménagement d’un espace salon, d’une petite scène
  • Installation d’un bar central
  • Création d’une terrasse en rez-de-chaussée et aménagement du premier niveau en toit-terrasse

4 Place Lucien Delahaye, Saint-Mandé

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don