Mgr Michel Santier, évêque bâtisseur pour Créteil

Après 13 années passées à la tête du diocèse de Créteil, monseigneur Michel Santier a présenté sa démission au pape François pour raisons de santé. Mgr Santier avait consacré en 2015 la cathédrale de Créteil, l’une des rares cathédrales modernes déployées au début du XXIe siècle.

13 ans à la tête du diocèse de Créteil

Le pape François a accepté la démission de monseigneur Michel Santier. Dans un communiqué publié le 6 juin 2020, l’évêque de Créteil annonce qu’il n’a plus « les forces physiques pour poursuivre [son] ministère (…) jusqu’à 75 ans. » Atteint par le covid-19 en avril 2020, monseigneur Santier avait été hospitalisé plusieurs semaines, il explique qu’il souffre également d’asthme et de difficultés pulmonaires. En attendant la nomination de son successeur, il reste à la tête de son diocèse, « en retrait, relayé par les vicaires généraux et épiscopaux. »

Monseigneur Santier vient de passer 13 ans à la tête du diocèse de Créteil, l’un des 8 diocèses de la Province ecclésiastique de Paris. S’il termine sa mission un peu plus tôt que prévu, l’évêque du Val-de-Marne a pu mener à bien deux grands projets pour son diocèse : un synode et le déploiement de la cathédrale de Créteil.

Bénédiction par l'évêque, Monseigneur Santier.

Bénédiction par Monseigneur Santier d’une maison paroissiale au Plessis-Trevise. (Gil Fornet/CDC)

La première cathédrale du XXIe siècle

Depuis la fin des années 1990, et la construction de la cathédrale de la Résurrection à Evry (91) aucune cathédrale n’était sortie de terre. Nommé en 2007 dans le diocèse de Créteil, monseigneur Michel Santier est accueilli par les catholiques de son diocèse… au Palais des sports « cathédrale d’un jour. » Comme de nombreux habitants du Val-de-Marne, il est passé devant la cathédrale Notre-Dame de Créteil sans la voir, ou presque. Le bâtiment construit en 1978 (devenu cathédrale en 1987) était un peu caché.

Monseigneur Santier lance alors le projet « Créteil cathédrale + » avec l’objectif de la rendre visible et accueillante. Il n’est pas possible d’étendre le bâtiment sur la parcelle de terrain et il faut respecter le bâtiment d’origine, conçu par Gustave Stoskopf (Grand Prix de Rome). La cathédrale va se déployer en hauteur. Le cabinet Architecture Studio imagine une coupole faite de deux coques en bois qui se rejoignent au dessus de l’autel. Un arc en verre, dessiné par Udo Zembok, fait la jonction entre les deux demi sphères. Le campanile, haut de 40 mètres, se dresse un peu plus loin.

[VOIR] Le projet de cathédrale à Créteil

Visible de loin, la cathédrale de Créteil est accueillante pour qui en pousse les portes. Près d’un millier de fidèles peuvent se rassembler dans la nef. Un soin tout particulier a été apporté au mobilier liturgique, plusieurs plasticiens réalisent des œuvres uniques pour orner le fond de chœur, la cathèdre ou encore les fonds baptismaux.

Inauguration de la cathédrale Notre-Dame-de-Créteil

Inauguration de la cathédrale Notre-Dame-de-Créteil

"Des pierres, pont entre les hommes"

Le 20 septembre 2015, monseigneur Michel Santier dédicace la cathédrale de Créteil. A ses côtés pas moins d’une trentaine d’évêques, dont monseigneur André Vingt-Trois, envoyé spécial du pape François. Le ministre des cultes Bernard Cazeneuve et plus d’un millier de fidèles sont également présents. « Ces pierres constituent des ponts entre les hommes et non des murs » déclare l’évêque de Créteil au cours de la célébration.

Consécration de la Cathédrale de Créteil

Monseigneur Michel Santier (à gauche) accueille Bernard Cazeneuve (au centre), ministre de l’intérieur, en charge des cultes. A droite Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale.

[LIRE] Inauguration de la cathédrale de Créteil

Ce grand projet pour le diocèse de Créteil a reçu le soutien financier des Chantiers du Cardinal, à hauteur d’un million d’euros. Au total les travaux sont estimés à 9 millions d’euros.

Un évêque bâtisseur en son diocèse

Le diocèse de Créteil est jeune, érigé en 1966 par le pape Paul VI. Sur les quelques 130 églises recensées dans le Val-de-Marne, à peine 50 d’entre elles appartiennent aux communes (source CDC). Les travaux d’entretien et d’embellissement des autres églises sont donc à la charge de leur propriétaire c’est-à-dire le diocèse. A cela s’ajoutent près de 180 bâtiments type presbytères ou maisons paroissiales qu’il faut également entretenir et rénover. Cette charge financière pouvant être lourde, monseigneur Santier a fait appel, comme les 7 autres évêques de l’Île-de-France, aux Chantiers du Cardinal pour l’accompagner sur certains projets.

Bénédiction du baptistère de l’église Sainte-Madeleine à Limeil-Brévannes par monseigneur Michel Santier en 2019. (VAM/CDC)

En 2020 et 2021, une demi douzaine de projets sont en cours de réalisation dans le diocèse de Créteil avec le soutien financier des Chantiers du Cardinal : comme le centre paroissial Saint-Martin à Orly en passant par la création d’un café paroissial solidaire à Saint-Mandé, la rénovation de la maison de Madeleine Delbrêl à Ivry-sur-Seine ou encore la restauration de l’église Saint-Louis à Vincennes.

[VOIR] La carte des projets en cours dans le diocèse de Créteil

En savoir plus

20 septembre 2015, Inauguration de la cathédrale de Créteil déployée
02.11.2017 Article

20 septembre 2015, Inauguration de la cathédrale de Créteil déployée

Rénover le bâtiment paroissial Saint-Christophe à Créteil (94)
08.11.2019 Projet

Rénover le bâtiment paroissial Saint-Christophe à Créteil (94)

Redonner de l’éclat à Saint-Louis de Vincennes (94)
26.09.2018 Projet

Redonner de l’éclat à Saint-Louis de Vincennes (94)

Ouverture du chantier de rénovation de la maison de Madeleine Delbrêl
27.05.2019 Article

Ouverture du chantier de rénovation de la maison de Madeleine Delbrêl

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don