90 ans de chantiers et des architectes célèbres

Entre 1931 et 1950, le travail de quatre architectes marque les Chantiers du Cardinal. Aujourd’hui, les églises bâties par Henri Vidal, Paul Tournon, Charles et Julien Barbier se reconnaissent au premier coup d’œil notamment par les matériaux utilisés. À l’occasion des 90 ans de l’œuvre fondée par le cardinal Jean Verdier, nous vous proposons une série d’articles racontant notre histoire.

«Donner des églises et du pain»

Lorsqu’il fonde les Chantiers du Cardinal en 1931, le cardinal Jean Verdier, archevêque de Paris, entend « donner à ce peuple des églises et du pain (…) Il trace sur la carte un cercle de un kilomètre autour de chacune des paroisses suburbaines trop éloignées (…) et part de rien vers le but : soixante églises peut-être à construire. » (L’architecture, Les Chantiers du Cardinal, numéro spécial mai 1938) Et pour bâtir la maison du Seigneur dans ces banlieues, il fait appel à des architectes de renom. Avec chacun un style différent mais reconnaissable au premier coup d’œil, ces quatre professionnels ont œuvré jusque dans les années 1950 à édifier des églises dans la région parisienne.

[DÉCOUVRIR] La fondation des Chantiers du Cardinal

affiche des chantiers du cardinal

À la mort du cardinal Verdier en 1940, cent chantiers d’églises ont été lancés. (DR)

Henri Vidal (1895-1955)

Architecte et peintre, Henri Vidal a construit une douzaine d’églises pour les Chantiers du Cardinal. Son style est particulièrement identifiable, parfois qualifié de « style Chantiers du Cardinal » : il utilise le moellon calcaire, moins cher que la pierre et moins brut que le béton. Parmi ses réalisation, en 1937 : Saint-Jean-l’Évangéliste à Cachan (94). Ce projet des Chantiers du Cardinal a été toujours été cher au cœur du cardinal Verdier car c’est la 100e construction et l’église porte le nom de l’évangéliste Jean. C’est aussi la deuxième église de la ville de Cachan (autrefois simple quartier d’Arcueil), une commune qualifiée de « désert spirituel » par le père Lhande.

Henri Vidal bâti cette église pour les chantiers du cardinal

L’église Saint-Jean-l’Evangéliste à Cachan, 100e projet des Chantiers du Cardinal, réalisée en 1937 par Henri Vidal. (Crédit CDC)

Paul Tournon (1881-1964)

Parmi les réalisations de cet architecte figure l’église du Saint-Esprit à Paris (12e arrondissement) en 1934. Paul Tournon (prix de Rome) s’inspire de la basilique Sainte-Sophie d’Instanbul, et dessine une vaste coupole de 22 mètres de diamètre et 33 mètres de hauteur. Dans ses créations, il fait aussi collaborer des artistes représentants le renouveau de l’art religieux pour l’époque (Maurice Denis, Marguerite Huré ou encore Louis Barillé). Paul Tournon imagine aussi l’église Notre-Dame-des-Missions pour l’Exposition coloniale en 1931. Le bâtiment sera démonté et remonté à Épinay-sur-Seine (93) sur proposition du cardinal Verdier.

[VOIR] Notre-Dame-des-Missions, une église du diocèse de Saint-Denis

Paul Tournon, un architecte des chantiers du cardinal, dessine l'eglise du Saint Esprit à Paris

Intérieur de l’église du Saint-Esprit à Paris 12e, appelée “la Sixtine des années 30”. Quarante artistes ont participé à sa somptueuse décoration. (Crédit CDC)

Julien Barbier (1869- 1940)

Les Chantiers du Cardinal lui doivent trois réalisations, dont deux à Paris : l’église Sainte-Jeanne-de-Chantal (16e) et la chapelle Notre-Dame-des-Otages (19e). Julien Barbier dessine également l’église Sainte-Germaine à Cachan (94). Le cardinal Jean Verdier vient lui-même l’inaugurer en 1933. Son clocher est surmonté d’un coq, une œuvre du sculpteur animalier François Pompon.

[VOIR] Des travaux d’aménagement intérieur à Sainte-Jeanne-de-Chantal en 2016

L'architecte Julien Barbien, dessine l'église Ste Germaine Cachan pour les Chantiers du Cardinal

L’église Sainte-Germaine à Cachan (94) est l’œuvre de l’architecte Julien Barbier au début des années 1930. (Crédit CDC)

Charles Venner (1890-1981)

Charles Venner est l’homme aux 22 réalisations pour les Chantiers du Cardinal. Son œuvre se distingue particulièrement : la façade des églises est équipée d’un porche central lui-même surmonté d’un clocher et de la statue donnant son nom à l’édifice, comme par exemple l’église du Cœur-Eucharistique-de-Jésus à Paris (20e) en 1936. Spécialiste de l’architecture religieuse, le travail de Charles Venner a marqué la première partie de l’histoire architecturale des Chantiers du Cardinal. On lui doit notamment l’église Saint-Joseph à Villeneuve-la-Garenne (93) en 1932.

Eglise Saint-Joseph Villeneuve-La-Garenne par l'architecte Charles Venner des Chantiers du Cardinal

L’église Saint-Joseph de Villeneuve-La-Garenne bâtie par Charles Venner. (Crédit DM/CDC)

Témoignages de paroissiens

“Je suis une enfant des Chantiers du Cardinal”
01.09.2020 Article

“Je suis une enfant des Chantiers du Cardinal”

«Je me réjouis que ma famille ait apporté sa pierre à l’édifice»
18.02.2021 Article

«Je me réjouis que ma famille ait apporté sa pierre à l’édifice»

Galerie

Voir l’album

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don