Les chantiers à suivre en 2022

Presbytères, maisons paroissiales, constructions d’églises… découvrez quelques uns des chantiers en cours pour l’année 2022. De Clichy-sous-Bois (93) à Versailles (78) en passant par Meaux (77), Nanterre (92) ou Chelles (77) de nombreuses paroisses sollicitent un soutien financier pour mener à bien leurs travaux. D’autres projets seront également lancés dans les prochains mois !

Bâtir des églises

C’est assez inédit dans l’histoire récente des Chantiers du Cardinal, en 2022, plusieurs églises sont en construction en même temps et bénéficient du soutien de l’œuvre fondée par le cardinal Verdier. Des églises plus grandes, belles et vastes, qui accueillent de nouveaux paroissiens. Car l’Église s’adapte aux mouvements de population. Puisque les habitants déménagent, s’installent ailleurs. Les églises de ces communes deviennent trop petites, il faut donc bâtir pour accueillir les nouveaux paroissiens.

  • C’est le cas du tout nouveau quartier de la future église Saint-Joseph-le-Bienveillant à Voisins-le-Bretonneux (78) dans le diocèse de Versailles. La première pierre de la nouvelle église sera posée sera posée le 16 janvier 2022. Une célébration qui marque le lancement des travaux de construction de cet édifice religieux, imaginé par le jésuite Marko Rupnik et mis en œuvre par les Ateliers Agapé.
  • Dans le diocèse de Meaux, deux églises sortent également de terre. Pour le Val d’Europe d’abord, où l’église Saint-Colomban s’élève dans un complexe scolaire destiné à accueillir les enfants des habitants de Serris. Des nouvelles populations pour une ville qui s’agrandit, il fallait donc une grande église. Saint-Colomban est idéalement située dans un secteur en pleine croissance, entre le parc d’attractions Disneyland et le centre commercial Val d’Europe. Quant à l’église Sainte-Bathilde à Chelles, elle remplacera la chapelle du centre-ville devenue trop petite pour accueillir les fidèles. La nouvelle église, bien plus visible depuis la place de la ville, sera achevée en 2024.
  • Dans le diocèse de Saint-Denis, le sanctuaire Notre-Dame-des-Anges voit s’élever depuis plusieurs mois l’église Saint-Jean-XXIII. Ce nouvel édifice est construit dans le cadre des travaux du Grand Paris. La chapelle Saint-Jean-XXIII était devenue trop petite et devait être déplacée pour laisser passer le tramway. La nouvelle grande église deviendra un lieu de rassemblement pour tout le diocèse de Saint-Denis. Une communauté religieuse sera installée dans le bâtiment de l’église. Elle sera achevée cette année, pour le pèlerinage diocésain de septembre.

Rénover des bâtiments

Mgr Michel Pansard, évêque du diocèse d’Évry-Corbeil-Essonnes le rappelle dans l’interview donnée en décembre 2021 : les travaux à réaliser dans une église (étanchéité, sol, chauffage…) concernent « Tout ce que nous connaissons bien dans nos habitations mais à une autre échelle de surface et de volume ! » Pour une maison comme pour une église, il faut entretenir les locaux, réviser l’électricité, s’assurer qu’il n’y a pas de déperdition d’énergie ou encore réparer les fuites du toit.

Travaux sur la faîtière du toit de l’église Saint-Paul, à Brétigny-sur-Orge en octobre 2021. (Crédit paroisse)

  • Le diocèse de Pontoise intervient depuis plusieurs mois sur le toit de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption à Eaubonne afin de le rendre étanche. À Franconville, l’église Notre-Dame-des-Noues est fermée depuis plusieurs mois pour des raisons de sécurité. Le toit, à l’architecture très particulière, est pourvu d’un clocheton très étroit et laisse passer l’eau de pluie. Des études sont en cours afin de trouver l’option de rénovation la plus adaptée.
  • À Brétigny-sur-Orge (91) dans le diocèse d’Évry-Corbeil-Essonnes, les travaux de rénovation de l’église Saint-Paul s’achèveront au cours du premier trimestre 2022. Ils ont pris un peu de retard en raison des difficultés d’approvisionnement en matériaux. Le sol, l’électricité et le chauffage de cette église ont été rénovés, ainsi qu’une partie de la toiture. Les deux grandes verrières sur les façades de l’entrée et du chœur sont en cours de remplacement.
  • Le toit de la chapelle Saint-Louis à Choisy-le-Roy (94) dans le diocèse de Créteil, prend l’eau… une intervention est donc indispensable pour le rendre complétement étanche dans les prochains mois. À cette occasion, des travaux d’isolation seront réalisés afin de rendre le bâtiment plus confortable. Le chantier permet enfin de remettre en place l’aménagement intérieur d’origine laissant apparaître les poutres du toit. Dans cette chapelle de 80 places, la messe est célébrée tous les samedis soirs, le culte protestant tous les dimanches matins.

Aménager des locaux

Accueillir les paroissiens dans des salles bien chauffées et éclairées, disposer de bureaux rénovés, permettre à tous d’entrer dans des bâtiments mis aux normes… autant de travaux indispensables que les paroisses réalisent chaque année. Ces travaux sont aussi l’occasion de réfléchir au développement de nouvelles activités pastorales.

salle meaux

Vue de la grande salle paroissiale dans la maison Saint-Nicolas à Meaux, en octobre 2021. (CDC)

  • Dans quelques semaines, la paroisse Sainte-Cécile de Boulogne-Billancourt (92) aura pignon sur rue… grâce à un bâtiment de briques rouges qui rassemblera toutes ses activités : foyer de jeunes étudiants, salles de réunion et même une librairie. Un nouveau lieu visible grâce à une croix installée sur le bâtiment et aux trois cloches bénies au printemps 2021 par Mgr Matthieu Rougé, évêque du diocèse de Nanterre.
  • Dans le diocèse de Nanterre toujours, les travaux de rénovation des locaux paroissiaux de l’église Saint-Paul, à Nanterre, démarrent dans quelques semaines. Avec des salles rénovées et plus accueillantes, la paroisse va travailler avec des associations pour développer l’accueil et la solidarité envers les plus démunis.
  • À Stains (93) dans le diocèse de Saint-Denis, c’est une ancienne chapelle qui est aménagée en salle paroissiale. Situés juste derrière l’église Notre-Dame-de-l’Assomption, ces locaux étaient jusque-là fermés. Ils seront rénovés, mis aux normes en particulier d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Les paroissiens pourront ainsi se rassembler aisément près de de leur église.
  • Au début de l’année 2022, la maison Saint-Nicolas à Meaux (77) sera terminée avec la construction d’une salle paroissiale, juste à côté de l’église Saint-Faron-Sainte-Céline. En plein cœur du centre-ville, ces locaux accueilleront les groupes de scouts, les groupes bibliques et même à l’avenir un rendez-vous autour du cinéma.
  • À Creteil (94) les travaux de rénovation des salles de la paroisse Saint-Christophe sont en cours. Agrandie et rendue accessible, la plus grande des salles sera aussi plus accueillante pour les personnes faisant une halte dans cette paroisse, proche de deux grands hôpitaux du diocèse de Créteil.

Loger les prêtres

C’est l’un des préoccupations des évêques de la Province ecclésiastique de Paris : loger les prêtres dans de bonnes conditions. Pour cela, il faut des presbytères en bon état, des logements clairs, bien aménagés, et qui permettent de réunir des fraternités de prêtres pour des temps en commun tout conservant aussi des espaces privés.

Le presbytère de la paroisse Sainte-Bernadette (à droite) sera détruit et remplacé. (KD/CDC)

  • Un nouveau presbytère sort de terre à Versailles (78) à côté de l’église Sainte-Bernadette (Diocèse de Versailles). Le petit bâtiment de briques qui date des années 1960 est trop exigu et ne permet pas de séparer les activités pastorales du presbytère. Les travaux de construction commencent en 2022.
  • À Versailles toujours, dans la paroisse voisine, Sainte-Élisabeth, un autre chantier est lancé pour cette année. Les bâtiments actuels étant trop vétustes et devenus inadaptés pour les activités pastorales, c’est une nouvelle construction qui est lancée. Le projet prévoit un centre paroissial et un accueil mais également un presbytère.
  • Dans le diocèse de Nanterre, près de l’église Saint-Jean Porte Latine, deux logements sont en cours d’aménagement pour le curé et le vicaire de cette paroisse. Ces travaux ne sont pas les premiers pour lesquels les Chantiers du Cardinal sont sollicités… En 1964, ils ont déjà financé la construction de l’église par l’architecte Pierre Pinsard, assisté d’Hugo Vollmar.

Embellir les églises

Depuis leur fondation les Chantiers du Cardinal participent au développement de l’art sacré dans les églises. Aujourd’hui il faut aussi entretenir et restaurer des œuvres d’art abritées dans des églises parfois prestigieuses.

Les décors intérieurs de l’église Saint-Louis de Vincennes nécessitent une restauration. (Crédit CDC/GF)

  • Lancé en 2018, le chantier de rénovation de l’église Saint-Louis à Vincennes (94) dans le diocèse de Créteil, suit son cours. En cette année 2022, après les travaux sur le toit et les vitraux, il s’agit de restaurer les décors intérieurs, en particulier les fresques réalisées par Maurice Denis.
  • Elle est l’une des églises les plus emblématiques de l’architecture religieuse du XXe siècle : Notre-Dame du Raincy (93), œuvre d’Auguste Perret, a besoin de travaux. Pour cette « Sainte-Chapelle du béton armé » selon Le Corbusier, une intervention sur le clocher et les verrières seront nécessaires en 2022.

Articles liés

Nous bâtissons pour assurer la présence de l’Église dans les nouveaux quartiers

Nous bâtissons pour assurer la présence de l’Église dans les nouveaux quartiers

Huit diocèses d’Île-de-France

Huit diocèses d’Île-de-France

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don