Nous bâtissons pour assurer la présence de l’Église dans les nouveaux quartiers

Imaginez-vous une ville sans une ou plusieurs églises ? Non bien sûr ! C’est la raison pour laquelle on continue de bâtir des églises en France et particulièrement en Île-de-France. Entre 2015 et 2017, huit églises ou chapelles ont été édifiées en Île-de-France avec le soutien des Chantiers du Cardinal. Au total, l’œuvre a contribué à ces réalisations pour près de 8 millions d’euros.

Chiffres clés

1886 églises bâties en France depuis 1905
300 églises édifiées depuis 1931
100 églises bâties entre 1931 et 1940

« Les villes évoluent au rythme de ceux qui y habitent, qui y travaillent ou étudient. La création de nouveaux quartiers est un défi pastoral, social et humain pour l’Église » Cardinal André Vingt-Trois

Église Saint-Paul-de-la-Plaine à la Plaine-Saint-Denis

Église Saint-Paul-de-la-Plaine à la Plaine-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), conçue par Patrick Berger et consacrée le 24 mai 2014.

Dans les émissions de télévision, dans les pages des journaux, les journalistes évoquent toujours la vente des églises, leur démolition ou leur fermeture. Et pourtant, depuis 1905, on compte seulement 255 lieux de culte catholiques aliénés, ce qui au regard des 42 258 églises et chapelles de France est dérisoire.
Par contre, 1886 églises ont été construites par les diocèses entre 1905 et aujourd’hui. Dont 456 pour la seule région Île-de-France. Le développement de la Grande et de la Petite Couronne autour de Paris en est la cause. C’est cette émergence des quartiers périphériques de la ceinture parisienne qui a convaincu le cardinal archevêque de Paris, Jean Verdier, de fonder les Chantiers du Cardinal en 1931.

Cent églises bâties en neuf ans

En effet, entre 1907 et 1914, neuf paroisses avaient été créées à Paris même dans les quartiers périphériques de Paris (XVe, XVIe, XVIIe… arrondissement). Des chapelles de secours sont bâties. Elles s’avèrent rapidement insuffisantes et le cardinal Verdier aidé du chanoine Paul-Louis Touzé, curé de Saint-Jean-Baptiste de Grenelle lance un vaste plan de construction d’églises.
Neuf ans plus tard, à sa mort, en 1940, cent nouvelles églises ont été édifiées.
Jean Verdier écrit en 1934 : « Construire des églises pour évangéliser Paris et sa banlieue et aussi pour procurer aux ouvriers au chômage un travail qui leur permette de nourrir leur famille avec bonheur et dignité, c’est là toute l’œuvre des Chantiers du Cardinal ».
Une citation, toujours d’actualité. Avec la création des diocèses de la Petite Couronne en 1966, de nombreuses églises nouvelles sont bâties.
Depuis leur origine, les Chantiers du Cardinal ont participé à la construction de plus de 300 églises dont une cinquantaine dans la seule ville de Paris.

Manifester la présence de Dieu

« Depuis 2000 ans, les chrétiens ont construit des églises qui manifestent la présence de Dieu dans notre monde et appellent l’homme à une transcendance qui l’humanise », écrivait Mgr Michel Aupetit, évêque de Nanterre, à propos de la maison Saint-François-de-Sales à Boulogne-Billancourt. Cette maison d’Église a été édifiée sur l’amplement des emblématiques usines Renault au cœur du quartier du Trapèze / Rives-de-Seine. Située face à l’île Seguin où s’est ouvert la Seine musicale, elle est un lieu ouvert aux 15000 habitants et 12000 salariés que compte le quartier.

Six autres grands projets ont émergés dans de nouveaux quartiers ou d’autres en totale réhabilitation comme celui de la Plaine-Saint-Denis avec la création de Plaine-Commune.

Deux grands projets restent à lancer en 2018 ; le centre ecclésial Saint-Colomban aux portes de Disneyland Paris en Seine-et-Marne et le centre Teilhard de Chardin sur le plateau de Saclay dans l’Essonne.

Des églises trop petites

Autre idée reçue : les églises sont vides. C’est une réalité dans certaines régions où on déplore un exode rural massif. On constate le phénomène contraire dans la région Île-de-France où nombre d’églises sont trop petites pour accueillir les fidèles qui s’y rassemblent à chaque messe dominicale. Plusieurs importants projets, soutenus par les Chantiers du Cardinal, répondent à ce problème rencontrés par des paroisses le plus souvent situées dans des villes peu favorisées. A Limeil-Brévannes, par exemple,

Seul votre don nous permet d’agir

Faire un don
Automatique Popin
Pas de ville dans l'église